Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les vendeurs de muguets s'installent sur les bords des routes béarnaises

-
Par , France Bleu Béarn

C'est une tradition le 1er mai, les vendeurs de muguets s'installent sur le bord des routes. A Artix et Monein dans les Pyrénées-Atlantiques, des jeunes payent leurs vacances grâce à l'argent de la vente.

Muguet
Muguet © Radio France - Nina Valette

Monein, France

Qui dit premier mai, dit forcément vente de muguet. Sur les bords des routes du Béarn, les petits stands provisoires poussent depuis 6 heures du matin. Mais attention, cette vente est forcement réglementée. 

De quoi payer les vacances 

Devant une boulangerie à Monein, Mélissa, Agathe et Nicolas, 18 ans, s'installent avec plusieurs pots : " Nous nous sommes couchés à 1h du matin pour terminer de préparer les brins de muguet", raconte Agathe. Les trois jeunes ont préparé 130 bouquets qu'ils vont vendre 5 euros pièce. L'occasion de payer les vacances pour cet été : "Avec Agathe, on souhaite prendre quelques jours cet été, peut-être en Sicile ou au Portugal", explique Nicolas.  Et l'idée vient de Yanis 15 ans, le frère d'Agathe. Le jeune homme vend du muguet pour la deuxième fois : "l'année dernière j'ai réussi compléter mes économies pour me payer un scooter", souligne le jeune homme. 

Dans les rues de Pau, Maria et sa petit fille aussi vendent du muguet pour l'occasion : "C'est beaucoup moins cher que chez le fleuriste. Mon tarif c'est 1;50 euros. Ça me permet de payer la rose que je rajoute, et le carburant. Je fais surtout ça pour passer un bon moment avec ma petite fille", raconte la grand-mère.  Depuis 3 ans, elle s'installe exactement au même endroit. 

Maria et sa petite filles  - Radio France
Maria et sa petite filles © Radio France - Nina Valette

Une réglementation précise 

La vente libre de muguet est autorisé depuis 1936. Mais attention, pour ne pas concurrencer les fleuristes, les vendeurs ne doivent pas installer de tables sur le bord de la route.. Autre subtilité ; dans ces bouquets, les vendeurs provisoires ne doivent pas ajouter de fleurs supplémentaires dans les bouquets. D'après la loi, ils risquent jusqu’à 15.000 euros d'amendes.