Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Les vignerons s'inquiètent du projet de décret sur l'usage des produits phytosanitaires

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Un projet de décret prévoit d'encadrer l'usage des produits phytosanitaires, notamment près des habitations. Les contraintes s'accumulent pour les viticulteurs. Dans la commune d’Ecueil, dans la Marne, habitants et vignerons s'opposent au texte.

A Ecueil dans la Marne, les parcelles de vignes entourent la commune.
A Ecueil dans la Marne, les parcelles de vignes entourent la commune. © Radio France - Virginie Vandeville

Écueil, France

Sur le perron de sa maison, Céline a une vue imprenable sur une parcelle de vigne. Seule la route sépare son domicile des grappes de raisins. Et elle est loin d’être la seule. La petite commune viticole d’Ecueil, dans la Marne, est entourée par la vigne. 25 Vignerons y sont installés. Un projet de décret qui concerne les traitements phytosanitaires dans les vignes, Céline n’y voit pas un grand intérêt. « C’est vrai qu’il y a quelques nuisances olfactives mais on ferme les volets et les fenêtres. Et puis l’épandage ne dure que quelques minutes. Les vignerons ont mis en place des mesures qui nous satisfont », précise l’habitante.

Un coup dur pour la production en Champagne

Ce projet de décret, pas officiel, mais qui a fuité il y a quelques jours fait trembler la profession. Selon les syndicats agricoles, le texte impose un délai de prévenance des riverains de 12 heures avant de pouvoir traiter les parcelles de vignes, ainsi que des dates et des horaires encadrés. Une mise en place de Zones de Non Traitement, des ZNT, à dix mètres pour tous les produits autour des espaces attenants aux habitations et bâtiments d’activité. Maxime Toubart, président du Syndicat général de vignerons (SGV) de Champagne estime que 1 000  hectares seraient sacrifiés si le décret est adopté.

A Ecueil, Jean-Pierre Lacourte, un vigneron ne comprend pas cette mesure. « Si on plante et que les vignes ne sont pas traités sur une zone de 10 mètres, les maladies vont se répandre », assure le vigneron, propriétaire de 6 hectares autour de la commune. Un tel décret n'est pas nécessaire pour Annie Perrard, la maire de la commune. « Je pense que les viticulteurs ont pris conscience des problèmes environnementaux. Les produits ont évolué ces dernières années », précise l'élue. « Je pense que les viticulteurs essaient de faire attention quand ils traitent et préviennent les riverains. On a pas besoin d'une loi pour nous apprendre notre métier », ajoute, Annie Perrard, jeune retraitée du monde viticole. 

Choix de la station

France Bleu