Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Les vignes abîmées après le passage des orages en Dordogne : "on est passé près de la catastrophe !"

jeudi 9 août 2018 à 13:22 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Il est tombé l'équivalent d'un mois de pluie sur le Bergeracois dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 août. De la pluie mêlée à de la grêle par endroits. La vigne a été abîmée dans certains secteurs.

La vigne a été fendue par la grêle.
La vigne a été fendue par la grêle. © Radio France - Mathilde Errard

Un mois de pluie ou presque. C'est ce qui est tombé dans la nuit de mercredi à jeudi sur Bergerac et Belvès. Les orages ont copieusement arrosé la Dordogne. Le sud du département semble avoir été le plus touché par les intempéries.

Des raisins fendus par la grêle

Les vignes du Bergeracois n'ont pas été épargnées par la grêle. À Conne-de-Labarde à l'est de Monbazillac, Alain Mayet du domaine du bois de Pourquié fait un constat assez parlant. 25 à 30% de ses 30 hectares de vignes ont été abîmées. Les raisins ont été fendus par la grêle. Ces orages ne devraient pas avoir trop de conséquences sur la quantité récoltée dans les prochaines semaines, ils pourraient en revanche en avoir sur la qualité. Si les raisins fendus par la grêle ne cicatrisent pas bien, ils peuvent faire des dégâts sur les autres grappes.

Alain Mayet devant ses vignes abîmées. - Radio France
Alain Mayet devant ses vignes abîmées. © Radio France - Mathilde Errard

Selon Paul-André Barriat, président de l'interprofession des vins de Bergerac et Duras, les parcelles les plus impactées se situent au sud de Pomport, du côté de Sigoulès ou Sadillac. "Elles sont impactées à 15 à 20%." Et du côté de la cave coopérative de Monbazillac, Ludovic Heugasse, estime que les communes les plus touchées sont Rouffignac, Monbazillac et Colombiers. 

Des dégâts auraient aussi été très localisés du côté de Eymet. Depuis plusieurs années maintenant, les viticulteurs ont installé des canons anti-grêle dans leurs vignes. Cette nuit ces 23 canons ont permis de limiter la casse. "On est passé très près de la correctionnelle," sourit Paul-André Barriat.