Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Inondations en Haute-Loire : les villages sinistrés en juin dernier vont toucher de l'argent de l'État

dimanche 28 janvier 2018 à 17:22 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le montant de 3,7 millions d'euros est annoncé pour indemniser agriculteurs et communes qui ont connu les inondations du 13 juin 2017 au sud du Puy-en-Velay (Haute-Loire).

La neige a pris la place de l'eau dans le village de Costaros qui attend les aides de l'Etat.
La neige a pris la place de l'eau dans le village de Costaros qui attend les aides de l'Etat. © Radio France - A. L.

Le Puy-en-Velay, France

C'était le 13 juin dernier, des torrents dans cette région du sud du Puy-en-Velay charriaient la terre de  Goudet, Le Brignon, Costaros, Landos etc. 23 communes au total avaient été touchées. Un homme de 31 ans avait même trouvé la mort en venant en aide à une dame piégée par les flots. 

Il y a déjà eu des aides régionales et départementales, mais ces 3,7 millions d'euros alloués par l'État sont très attendus. Une réunion en préfecture est prévue ce lundi matin pour expliquer la répartition de cet argent. En six mois, des réparations ont été engagées au niveau des voiries, des dégâts dans les champs et autour des rivières également. Mais cet argent va permettre d'engager concrètement les derniers travaux et les dépenses des villages et des agriculteurs sinistrés. Tout n'a pas été couvert, tout ne le sera d'ailleurs pas. 

30.000 euros de pertes pour Daniel, agriculteur

À Costaros par exemple, les agriculteurs savent d'ores et déjà qu'ils vont perdre de l'argent malgré les aides. Sur les terres de Daniel, éleveur, on ne voit plus les dégâts : en ce moment 60 centimètres de neige recouvrent la zone sinistrée en juin dernier. "Tout était sombre, on ne voyait rien, il y avait de l'eau partout dans ce renfoncement", se souvient-il. Cette parcelle dont parle Daniel, elle n'a jamais été nettoyée. "Qui va le faire ?" se questionne l'agriculteur. "C'est nous qui allons le faire", lui répond le maire de Costaros Pierre Gibert, "mais on attendait l'argent". 

Dans cette histoire, Daniel a perdu près de 30.000 euros en comptant le manque à gagner sur les lentilles et l'orge. Pour autant, il n'en fait pas une affaire... "Avec le recul, cela fait toujours râler, c'est de l'argent, mais il y a une famille de l'autre côté de la montagne qui a perdu son fils, pour eux, c'est toute la vie", rappelle-t-il en référence à la mort d'un homme de 31 ans au Brignon lors des inondations.