Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le pourquoi du comment

Les zones humides, ces couteaux suisses de la nature

-
Par , France Bleu Auxerre

Le 2 février, c’est la journée mondiale des zones humides. Qu’est-ce que c’est ? Où sont-elles ? Pourquoi faut-il les protéger ? Où les trouve-t-on dans l'Yonne ?

photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp - Christian Watier

La journée mondiale des zones humides a lieu, tous les ans, le 2 février, date de la signature (en 1971) d'une Convention internationale qui les protège et qui est aujourd'hui ratifiée par plus de 160 pays. 

Qu’est-ce qu'une zone humide ?

On ne vous surprendra pas en vous disant que c'est une zone où il y a... de l'eau ! La zone humide est une terre imprégnée d'eau, une zone de transition entre l’élément terrestre et l’élément aquatique. On parle des rivières, des fleuves, des étangs ou des lacs, bien sûr.  Ce sont aussi les marais, les lagunes, les tourbières et certaines prairies humides. Dans les régions tropicales, les zones humides peuvent aussi prendre la forme de mangroves et de lagons.

Pourquoi faut-il les protéger ?

Parce que ce sont des zones très utiles pour notre planète. Véritable « couteaux suisses » de l'environnement, les zones humides sont d'abord de grosses éponges, capables de retenir l’eau, de la stocker. Cela limite les risques d'inondations et permet en même temps de constituer des réserves en cas de sécheresse.

Ensuite, les zones humides sont des filtres : leurs herbes, leurs boues, leur sable permettent d'épurer naturellement l'eau, de la débarrasser de certains pesticides, de piéger ou transformer les nitrates et les phosphates.

Enfin, les zones humides limitent l'érosion et stabilisent les sols, tout en fournissant un habitat à des dizaines d'espèces : des poissons, des oiseaux, des crustacés, des amphibiens... sans parler des végétaux que l'on ne trouve parfois nulle part ailleurs !

Une mangrove aux îles Galapagos - Maxppp
Une mangrove aux îles Galapagos © Maxppp -

Mais qu'est-ce qui menace les zones humides ?

Eh bien nous : les Hommes. En France, depuis le début du XXe siècle, on estime que près de 70 % des zones humides de métropole ont disparu, dont la moitié entre 1960 et 1990. 

En cause, l'urbanisation, l'agriculture intensive, le tourisme notamment. On a asséché les marais, modifié les cours d'eau, abattu les haies et utilisé des produits chimiques, bétonné les bords de mer. Le résultat est visible chaque jour : plus de pollutions, des inondations plus fréquentes, une biodiversité qui s’appauvrit.

Ce n'est évidemment pas un problème purement français : à l’échelle planétaire, selon les scientifiques, la moitié des zones humides a disparu depuis le début du XXe siècle.

Heureusement, il y a eu une prise de conscience. D’abord avec la signature, le 2 février 1971, de la Convention de Ramsar, en Iran. Le texte est aujourd'hui ratifié par plus de 160 pays, dont la France. Son objectif est de recenser les zones humides d’impact international et de les protéger.

En France, la loi sur l’eau, votée en 1992, encadre la gestion et la préservation des zones humides. 43 sites de métropole et d’outre-mer sont inscrits sur la liste des zones humides d’importance internationale.

Ou sont les zones humides en France et dans l’Yonne ?

On pense évidemment à la Camargue, à la baie de Somme, aux marais salants de Guérande ou encore au bassin d'Arcachon.

Dans l'Yonne, il y a de nombreuses zones humides dans le Morvan, notamment dans la vallée du Cousin et autour du lac des Settons. On en trouve aussi dans les secteurs de Saint Julien du Sault, les vallées de la Druyes, de l'Armançon, de l'Yonne... ou encore la réserve de Bas Rebourseaux, près de Vergigny, où nichent d’innombrables espèces d’oiseaux.

Le Pourquoi du comment sur les zones humides - par Delphine Martin

Plusieurs animations dans l’Yonne

Dans le cadre de la journée mondiale des zones humides, de nombreuses sorties sont organisées dans l’Yonne et aux alentours. Voici quelques exemples :

  • Samedi 2 février : à Saint-Brisson dans le Morvan, l’équipe du parc naturel organise une balade-découverte dans les tourbières et les étangs. Le rendez-vous est donné à 14h30 à la maison du parc.
  • Dimanche 3 février : à Avallon, balade pour découvrir les richesses naturelles de la vallée du Cousin. Départ du parking de Cousin-la-Roche à 14h30.
  • Dimanche 3 février : La Ligue de Protection des Oiseaux de l'Yonne organise un après-midi d'observation des oiseaux, à la Réserve de Bas-Rebourseaux (près de Vergigny), avec un ornithologue muni de matériel optique. De 14h à 17h.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu