Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

"Les zoos comme celui de Beauval doivent jouer un rôle dans la préservation des espèces en danger" pour François de Rugy

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a visité le zoo de Beauval jeudi matin. Un déplacement dans le cadre du lancement d'un groupe de travail parlementaire sur le bien-être animal et sur l'importance de la préservation des espèces en danger.

François de Rugy a visité le zoo de Beauval pendant une partie de la matinée, sous les yeux de Yuan Zi, l'un des trois pandas
François de Rugy a visité le zoo de Beauval pendant une partie de la matinée, sous les yeux de Yuan Zi, l'un des trois pandas © Radio France - Jérôme Collin

Saint-Aignan-sur-Cher, France

Jusqu'à un million d'espèces animales pourraient être menacées d'extinction sur Terre, dans les prochaines décennies. C'est le constat alarmant dressé par des chercheurs dans un rapport remis à l'ONU. Il s'agit de la sixième extinction mondiale, la première provoquée par l'être humain. Face à ce constat, il est plus que jamais urgent d'agir.

Pour la préservation de la biodiversité, le gouvernement sollicite un maximum d'acteurs. Des associations de défense des animaux, des collectifs écologistes mais aussi les représentants des parc zoologiques. En ce sens, le ministre de la Transition écologique s'est rendu au zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, jeudi 25 avril. "La préservation des espèces en danger et de la biodiversité est un enjeu majeur.Les parcs zoologiques peuvent y contribuer. Ce sont des animaux dont on permet la reproduction, la préservation et la conservation. Parfois, ils peuvent être réintroduits en milieu naturel, où ils avaient disparu", souligne François de Rugy.

François de Rugy a assisté au repas des hippopotames du zoo de Beauval - Radio France
François de Rugy a assisté au repas des hippopotames du zoo de Beauval © Radio France - Jérôme Collin

Chaque année, Beauval dépense 1 million d'euros pour des programmes de sauvegarde d'espèces en danger dans le monde. Le zoo fait également de la sensibilisation auprès des visiteurs, toujours plus nombreux : 1 600 000 en 2018, et pas loin des 2 000 000 selon les prévisions pour 2019. "Le diable de Tasmanie a failli disparaître. Il fallait le conserver hors de son milieu naturel. On l'a accueilli, nous sommes donc de véritables conservatoires génétiques. C'est pareil avec les pandas", explique Rodolphe Delord, le directeur du zoo de Beauval.

Choix de la station

France Bleu