Climat – Environnement

A Liffré, un éleveur réduit les "dégazages" de ses vaches

Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique et France Bleu mardi 20 octobre 2015 à 20:49

Les vaches françaises émettent autant de gaz à effet de serre en un an que 15 millions de voitures. En plein débat sur le réchauffement climatique, voilà qui fait mauvais genre! A Liffré, près de Rennes, un éleveur réduit les "dégazages" de ses vaches, en modifiant leur alimentation.

Les vaches produisent du méthane en ruminant mais, contrairement à une idée reçue, ce n'est pas dû à leurs pets mais à leurs rots. Plus précisément, ce sont les bactéries du rumen de ces ruminants qui en sont la cause. L'impact des vaches est nettement supérieur à celui des autres animaux car elles n'arrêtent pas d'en émettre. On pourrait se dire qu'il n'y a rien à faire. Erreur! Des travaux de l'INRA démontrent qu'en modifiant l'alimentation de ces bêtes, elles éructent moins. Le régime c'est de l'herbe et une dose de lin. Les résultats sont prouvés scientifiquement et le calcul est même validé par les Nations Unies".

Céline Carré: "Un impact très important sur l'environnement"

93 exploitations laitières d'Ille et Vilaine ont mis leurs vaches à ce régime, soutenus par l'association Bleu Blanc Coeur. Parmi ces fermes, il y a celle de Rémi Desblés à Liffré. Son élevage compte 30 vaches Prim'Holstein. L' éleveur donne du lin à ses vaches depuis déjà 20 ans. Ses parents le faisaient avant lui. Il connait les vertus de ces graines et pour lui adhérer à la démarche éco-méthane était une évidence. Depuis 4 ans donc, il nourrit ses bêtes avec de l'herbe, du maïs et un mélange à base de lin, pois et lupin. Le trèfle violet remplace l'herbe l'hiver. Premier constat de Rémi Desblés : "Mes vaches sont en bonne santé et calmes"

Rémi Desblès, éleveur à Liffré - Aucun(e)
Rémi Desblès, éleveur à Liffré

Plus de 2 millions de kms de voiture non parcourus

Bien nourris, les vaches ruminent, digèrent mieux et rotent moins. Des études menées par l'association Bleu Blanc Coeur ont montré que l'herbe et le lin par rapport à un régime type maïs-soja permettent de réduire en moyenne de 20% le méthane émis par les bovins. Exemple pour Rémi Desbles: "En 4 ans, il a économisé 6, 73 tonnes de méthane, l'équivalent de plus de 2 millions de kms de voiture non parcourus",  précise Céline Carré, animatrice à l'association Bleu Blanc Coeur,

Mais les vertus du régime Bleu Blanc Coeur ne s'arrête pas là. Rémi Desblès pollue moins et il produit aussi moins cher. Il cultive lui même le maïs et le trèfle, n'achète plus que l'aliment à base de lin. Encore mieux! Ses vaches, satisfaites du menu diversifié, produisent plus de lait du fait du menu diversifié, " 2 litres de lait supplémentaires par vache et par jour". Le producteur est d'autant plus gagnant que la mairie de Liffré a décidé de l'encourager, comme deux autres producteurs, et de racheter ses tonnes de carbone économisés. Il recevra près de 900 euros par an. C'est le premier contrat du genre en France. L'association Bleu Blanc Coeur compte bien le dupliquer...