Climat – Environnement

Ligne électrique entre Saint-Étienne et Le Puy-en-Velay : gros travaux à venir

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 14 avril 2014 à 16:41

 Remplacement d'un pylone HT
Remplacement d'un pylone HT © Radio France - Solenne LE HEN

Les travaux de reconstruction de la ligne électrique entre la Loire et la Haute-Loire devraient démarrer à la fin de l'année, pour quatre ans. Le chantier conduit par RTE (Réseau de transport d'électricité) va coûter 135 millions d'euros. Le réseau de 225.000 volts approvisionne en électricité les deux départements. La ligne construite en 1941 n' avait pas été rénovée depuis.

De gros travaux et des emplois

23 communes ligériennes et altiligériennes sont traversées par les 86 km de lignes électriques du tracé actuel. Le chantier conduit par RTE (Réseau de transport d'électricité) devrait démarrer à la fin de l'année pour quatre ans. Il va coûter 135 millions d'euros, avec des retombées économiques locales importantes : 250 ouvriers travailleront sur l'ouvrage au quotidien et 15 et 20% d'entre eux seront embauchés sur dans la région, même chose pour l'achat des matériaux.

Un réseau mieux adapté

Avec une population de plus en plus importante notamment dans les petites communes rurales en  Haute- Loire, le réseau électrique, construit en 1941 est aujourd'hui sous-dimensionné . D'ici à 2030, le Sud Loire et l'Yssingelais pourraient même accueillir jusqu'à 50.000 habitants supplémentaires. Il était donc urgent de remplacer cette ligne électrique pour Frédéric Dohet, le délégué RTE à Lyon.

Frédéric Dohet, délégué RTE à Lyon

Construire une ligne plus puissante c'est le premier enjeu de ces travaux. Le nouveau réseau sera aussi mieux connecté avec d'autres départements, du Cantal à la Lozère. L'objectif à terme est de développer les énergies durables. Et puis une bonne nouvelle pour les riverains qui s'étaient habitués depuis soixante-dix ans aux fils électriques au-dessus de chez eux : le nouveau tracé contournera les maisons . Les pylones disparaitront sur une distance de quatre kilomères, où une petite partie de la ligne sera enterrée.

Partager sur :