Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Limoges Métropole teste un bitume dépolluant sur un parking du CHU

mercredi 20 juin 2018 à 18:25 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Limoges Métropole expérimente un bitume qui lutte contre la pollution ! Le test a lieu sur l'un des parkings du CHU de Limoges. Il s'agit plus exactement du revêtement qui est coulé sur les enrobés. Si cela fonctionne, l'agglo s'en servira pour certains de ses travaux de voiries.

Les agents d'Eurovia en train d'étaler le revêtement dépolluant mercredi sur un parking du CHU de Limoges
Les agents d'Eurovia en train d'étaler le revêtement dépolluant mercredi sur un parking du CHU de Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Sur l'agglomération de Limoges, 68% des émissions d'oxyde d'azote, néfastes pour l'homme et la végétation, sont liés au trafic routier. Un chiffre que Limoges Métropole veut contribuer à faire baisser en utilisant un revêtement de chaussée un peu particulier. Il a été disposé ce mercredi sur l'un des parkings du CHU de Limoges. Après séchage, il sera mis à l'épreuve pendant plusieurs mois afin de vérifier l'efficacité du produit.

L'avantage de ce revêtement est qu'il est censé limiter l'impact des échappements par réaction chimique selon Sebastien Alessandrini, le chef de l'agence Eurovia de Limoges, en charge des travaux :"On vient injecter un coulis qui permet d'avoir une action chimique et de capturer les matières polluantes en les fixant au niveau du sol. Ces agents seront lessivés par les pluies. Ces matières polluantes sous forme de gaz sont nocives. Mais quand elles sont diluées dans l'eau, elles ont une dilution tellement importante qu'elles ne sont plus nocives."

L'observatoire Régional de l'Air va vérifier l'efficacité de ce revêtement dépolluant

Un procédé déjà expérimenté à Limoges sur la route de Nexon devant les ateliers techniques municipaux. Là, c'est à plus grande échelle et il y a en parallèle, une étude d'impact sur l'atmosphère réalisée par Atmo, l’Observatoire Régional de l'air où Audrey Chataing est ingénieur d'étude :"On est là pour faire des études sur les concentrations d'oxyde d'azote. Ça se déroule en deux phases. Une première a été réalisé avant la pose du revêtement. La seconde aura lieu en septembre et octobre pour comparer l'écart de concentration."

Si les résultats sont probants, ce dispositif (qui coûte plus de deux fois le prix normal d'un revêtement) sera de plus en plus utilisé par Limoges Métropole selon son président Gérard Vandenbrouck :"On l'a mis en place sur un parking pour voir précieusement, à l'issue des mesures, comment ce produit fonctionne. Si il capte cette pollution de manière importante, on sera amené à l'utiliser sur des lieux spécifiques. Sur des lieux très fréquentés, comme les ronds points, les feux rouges, les parkings ou les lieux de manœuvre de poids lourds."