Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Limoges: rendez-vous au parc de l'Aurence pour découvrir les animaux de nos jardins

-
Par , France Bleu Limousin

Ce week-end se déroule partout en France la 17ème édition de "Rendez-vous aux jardins". Cette année, l'opération menée par le ministère de la culture et la ville de Limoges a pour thème les "animaux au jardin". Jusqu'à ce dimanche soir petits et grands peuvent les découvrir au Parc de l'Aurence.

Découvrir  les petites et grandes bêtes de nos jardins pour mieux les protéger c'est le message de cette 17ème édition de "Rendez-vous aux jardins" à Limoges au Parc de l'Aurence.
Découvrir les petites et grandes bêtes de nos jardins pour mieux les protéger c'est le message de cette 17ème édition de "Rendez-vous aux jardins" à Limoges au Parc de l'Aurence. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Limoges, France

Découvrir la vision d'une abeille, son habitat, les menaces qui pèsent sur elle ou encore fabriquer un petit abri pour les perce-oreilles, c'est possible jusqu'à ce soir au Val de L'Aurence à Limoges dans le cadre de l'opération "Rendez-vous aux jardins". 

Menée par le Ministère de la Culture et par les collectivités, ou les particuliers au niveau local, l'opération a pour thème cette année " les animaux au jardin". A Limoges, la mairie a ainsi décidé de mettre en avant la biodiversité de nos jardins , mais aussi des petits trucs et astuces pour protéger les insectes qu'ils soient sauvages ou apprivoisés, comme les abeilles. 

Mieux connaître les abeilles, pour mieux les protéger

Et justement, Lili et ses deux petites filles viennent d'enfiler de drôles de lunettes pour découvrir un tout petit monde " On découvre la vision des abeilles" explique cette grand-mère avant de poursuivre "on a regardé la ruche, et les anciennes ruches , celles qui étaient utilisées avant". 

On sait tous que les abeilles sont dans une situation plutôt délicate - Lili

Frelons asiatiques, pesticides, elles ont aussi reçu une petite piqûre de rappel sur les menaces qui pèsent sur les reines de nos jardins. Pour Lili c'est une très bonne chose "On sait tous que _les abeilles sont dans une situation plutôt délicate_, et tout ce qui peut servir à les connaitre, permettra aussi de les protéger".

Saupoudrer des connaissances et faire de la sensibilisation - Michel Panteix, apiculteur 

Pour Michel Panteix, apiculteur, ce genre d'opération permet de "saupoudrer des connaissance et faire de la sensibilisation" mais également de faire passer un message. "L'abeille, même si c'est un petit insecte insignifiant, c'est sur terre depuis beaucoup plus longtemps que l'espèce humaine, ça a une grande importance pour l'équilibre de la nature." détaille Michel, qui poursuit, " Depuis quelques dizaines d'années, l'arrogance de l'espèce humaine est en train de la faire disparaître et de détruite tout un écosystème". 

Quoi de mieux pour faire aimer les abeilles, que de faire découvrir le fruit de leur travail et notamment les différents miels produits dans la région. - Radio France
Quoi de mieux pour faire aimer les abeilles, que de faire découvrir le fruit de leur travail et notamment les différents miels produits dans la région. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Il ne faut pas oublier les abeilles sauvages ! Magali Liets - Espaces verts de la ville de Limoges 

Pour Magali Liets des espaces verts de la ville de Limoges, la présence d'un stand dédié aux abeille et d'apiculteurs est complémentaire à son atelier, sur la table voisine. Petits et grands peuvent y fabriquer des refuges pour les insectes, et notamment les abeilles dites sauvages, par opposition à celles des apiculteurs qualifiées de domestiques. "Il ne faut pas oublier les abeilles sauvages ! Elles sont également impactées par les pesticides et la pollution". 

Des ateliers pour protéger les insectes sauvages

Dans son atelier, Magali  fait découvrir les insectes "amis des jardiniers" , les pollinisateurs mais également ceux s'attaquant aux nuisibles, aux ravageurs. 

Protéger les insectes dans la jungle urbaine 

Dans ses mains Sacha tient un petit pot de terre, à l'envers, il a été garni de paille. A quelques mètres de là, un enfant a réuni plusieurs morceaux de bois en fagots. De petits montages simples mais efficaces pour attirer, accueillir et protéger certaines espèces. 

" On propose la fabrication d'éléments séparés avec des fagots de tiges creuses ou de tiges à moelle, des buches percées ou encore des refuges à forficules " détaille Magali Liets. Les forficules, Sacha les appellent lui par un nom bien connu des petits et grands: les perce-oreilles.

Petits et grands peuvent fabriquer des refuges à forficules, aussi appelés "perce-oreilles" - Radio France
Petits et grands peuvent fabriquer des refuges à forficules, aussi appelés "perce-oreilles" © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Ces refuges ont la particularité de s'adapter à leur environnement et notamment à la ville où les insectes se font de plus en plus rares. Ces petits éléments peuvent s'installer dans "les jardins ou encore dans les jardinières, sur des balcons, sur des terrasses" liste Magalie Liets.  

INFORMATION : Pour fabriquer ces petits refuges ou goûter du miel de châtaignier ou de sarrasin rendez-vous encore ce dimanche après-midi de 14 heures à 18 heures au Parc de l'Aurence à Limoges. Une sortie ornithologique y est également organisée avec la Ligue de Protection des Oiseaux entre 16 heures et 18 heures.