Climat – Environnement

Loire : les chenilles processionnaires reviennent à la charge et plus nombreuses

Par Anne-Laure Bousiges, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 8 janvier 2016 à 18:17

Vous apercevez des cocons blancs ? ce sont des chenilles processionnaires
Vous apercevez des cocons blancs ? ce sont des chenilles processionnaires © Radio France - Anne-Laure Bousiges

Regardez bien vos arbres ou si vous vous promenez en forêt, dans les pins, vous apercevez peut-être en ce moment des cocons blancs, ce sont des nids de chenilles processionnaires, ultra urticantes pour les hommes et les animaux. Et c'est en ce moment, de décembre à fin févier, qu'il faut écheniller.

Cette année, avec les fortes chaleurs de l'été, les nids prolifèrent.

Xavier Vincent, "chasseur de chenille" chez Sanopure, une entreprise basée à Andrézieux-Bouthéon est en train d'intervenir sur des pins nains, devant les douanes à Saint-Étienne, dans la zone industrielle Necker.  Habillé d'une combinaison blanche, de gants en latex et d'une canne télescopique, une canne qui peu atteindre 13 mètres de hauteur avec au bout une sorte de sécateur, il enlève les cocons qui prolifèrent cette année.

Reportage d'Anne-Laure Bousiges dans la ZI de Necker à Saint-Etienne

Xavier Vincent, "chasseur de chenilles" chez Sanopure - Radio France
Xavier Vincent, "chasseur de chenilles" chez Sanopure © Radio France - Anne-Laure Bousiges

"Une chenille comporte 1 million de poils, des sortes de petits harpons avec du venin, des chenilles très urticantes et qui peuvent se multiplier très rapidement"

Xavier Vincent découpe le cocon avec son drôle d'instrument, cocon qui partira ensuite dans un incinérateur. Il a détruit pour l'instant 250 nids en 1 mois, c'est autant qu'en 3 mois l'an dernier.

Xavier Vincent a constaté la prolifération de nids de chenilles processionnaires

Partager sur :