Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Lorraine : avec la chaleur, certains bravent les interdictions de baignade

mercredi 20 juillet 2016 à 19:19 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Le mercure a largement dépassé les trente degrés sous abri ce mercredi en Lorraine. De quoi pousser certains vacanciers à se baigner dans la Moselle, ce qui est interdit. A Flavigny-sur-Moselle, un arrêté municipal a été pris par le maire. Ce qui n'empêche pas les baigneurs de se masser sur la plage

A Flavigny-sur-Moselle, les baigneurs bravent l'interdiction
A Flavigny-sur-Moselle, les baigneurs bravent l'interdiction © Radio France - Cédric Lieto

Flavigny-sur-Moselle, France

On a largement dépassé les trente degrés sous abri ce mercredi en Lorraine. Météo France a relevé jusqu'à 34 degrés à Nancy ! De quoi donner envie de piquer une tête, parfois dans l'illégalité la plus totale. Il est par exemple interdit de se baigner dans la Moselle. Cela n'empêche pas des milliers de personnes chaque année de prendre le risque de se baigner, près d'une écluse, sur un canal ou carrément dans la Moselle. C'est le cas à Flavigny sur Moselle, 15 kilomètres au sud de Nancy.

Interdiction méconnue

Au pied du pont qui enjambe la Moselle, on trouve un petit parking : une cinquantaine de voitures sont garées. A quelques mètres, une plage de galets, plutôt bien remplie. L'eau est agréable, la baignade est pourtant interdite. Beaucoup de vacanciers l'ignorent à l'image de Sophie, venue avec des amis et leurs enfants. D'autres sont conscients d'être en infraction. Christophe se baigne ici depuis des années :

Ca pose pas de problème puisque personne ne vient nous embêter. La gendarmerie passe mais c'est plus pour voir si tout se passe bien. L'eau n'est pas dégueu, il n'y a pas de raison de ne pas s'y baigner."

"On s'en mordra tous les doigts"

Des raisons, Marcel Tedesco, le maire de Flavigny en voit plusieurs : les trous d'eau et le courant "capable d'emporter un enfant en bas-âge certains jours". Alors avec ces adjoints, il vient régulièrement raisonner les baigneurs :

On essaye de prévenir, de dire aux gens que c'est interdit, de ne pas se baigner, de passer un bon pique-nique mais de ne pas se baigner. On a l'impression que l'on nous écoute d'une oreille mais que ce n'est pas l'autre qui retient. Un jour qui ne sera pas comme un autre, on aura un vrai problème et on s'en mordra tous les doigts."

Certains baigneurs mettent en avant le manque de plans d'eau en pleine nature dans la région. On en compte 41 , contrôlés par l'Agence régionale de santé. Mais seulement trois en Meurthe-et-Moselle, et 12 dans les Vosges.