Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Lorraine : les arboriculteurs sur le qui-vive à cause des gelées printanières

lundi 15 avril 2019 à 20:26 Par Mélanie Juvé, France Bleu Sud Lorraine

Les gelées printanières sévissent, encore ce lundi matin. En Meurthe-et-Moselle, entre 20% et 50% des fleurs d'arbres fruitiers seraient touchées. Si la situation n'est pas alarmante pour l'instant, les arboriculteurs lorrains restent vigilants.

Bernard Mangin, producteur d'arbres fruitiers à Ochey.
Bernard Mangin, producteur d'arbres fruitiers à Ochey. © Radio France - Mélanie Juvé

Ochey, France

Encore ce lundi matin, l'alerte météo de Bernard Mangin lui a indiqué une moyenne de -4 °C sur sa parcelle la plus exposée au froid. Producteur chez "O Maribelle" à Ochey, dans le Toulois, il surveille jour et nuit les températures. 

Sur l'une de ses parcelles de mirabelliers par exemple, les gelées du week-end ont touché 50 % des fleurs. "Si on en ouvre une on voit le petit fruit bien vert, et celui qui a gelé est devenu tout brun", montre le producteur, qui travaille en bio.

Pour autant la situation n'est pas catastrophique : "Sachant que l'arbre fait beaucoup plus de fleurs que ce dont on a besoin pour la production, on devrait avoir une récolte normale." résume le professionnel. Reste à savoir si la météo ne sera pas capricieuse d'ici les Saints de glace de la mi-mai, épisode bien connu pour être celui, normalement, des dernières gelées. 

Une mini-éolienne pour réchauffer les arbres

Les arboriculteurs peuvent limiter les dégâts des gelées. Soit grâce à une bougie de paraffine déposée au pied de l'arbre, soit grâce à une tour à vent, sorte de mini-éolienne à moteur. "J'ai un verger ou j'ai une tour à vent qui me permet de gagner 2°C en mélangeant l'air du haut, plus chaud, avec l'air du bas, plus froid."

Selon la coopérative Végafruits, qui regroupe 200 arboriculteurs en Lorraine, les gelées du week-end ont touché  entre 20 % et 50 % de fleurs. L'impact définitif sur la production devrait être connu d'ici deux à trois semaines. 

L'un des vergers de mirabelliers à Ochey, dans le Toulois. - Radio France
L'un des vergers de mirabelliers à Ochey, dans le Toulois. © Radio France - Mélanie Juvé
Les conséquences du gel se voient à l'intérieur de la fleur.  - Radio France
Les conséquences du gel se voient à l'intérieur de la fleur. © Radio France - Mélanie Juvé