Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Lutte contre les incendies : les forêts de Gironde sous haute surveillance

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Les pompiers de Gironde sont prêts à se mobiliser contre les éventuels feux de forêt de l'été. Leur dispositif de prévention et de lutte, bien huilé, est en place. Il s'adapte au quotidien, en fonction du risque évalué chaque jour en fonction des conditions météo.

Le dispositif de lutte contre les incendies s'adapte en fonction du risque, évalué quotidiennement
Le dispositif de lutte contre les incendies s'adapte en fonction du risque, évalué quotidiennement © Radio France - Marie Rouarch

Gironde, France

Le dispositif des pompiers girondins est prêt pour lutter contre les éventuels feux de forêts de l'été. La Gironde est le premier département français en terme de nombre de départs de feux : 1 000 en moyenne chaque année. Pour éviter les catastrophes, comme les incendies de Cissac-Médoc ou de Captieux il y a deux ans, où plus de 500 hectares ont brûlé à chaque fois, d'importants moyens sont déployés tout l'été, proportionnellement au risque, évalué quotidiennement.

La prévention est au cœur du dispositif de lutte contre les feux de forêt - Aucun(e)
La prévention est au cœur du dispositif de lutte contre les feux de forêt

Ce dispositif, ce sont deux axes principaux. Le premier, grâce aux ASA DFCI, les associations syndicales autorisées de défense des forêts contre l'incendie. Des bénévoles qui tout au long de l'année, aménagent les pistes pour les pompiers, surveillent les points d'eau, etc. Ils sont 500 en Gironde, à patrouiller à bord de leurs engins jaunes dès que le risque incendie est considéré comme "sévère". 

Nous faisons de la prévention auprès des promeneurs qui ne sont pas conscients du risque feu de forêt - Bernard Barbeau, ASA DFCI de Saint-Aubin-de-Médoc

"Ces bénévoles assurent une surveillance rapprochée du massif, explique Bernard Barbeau, président de l'ASA DFCI de Saint-Aubin-de-Médoc. Les jours à risque, l'après-midi, voire en soirée, on va patrouiller en forêt pour prévenir un éventuel risque ou déranger un criminel qui voudrait déclencher un incendie de forêt. Pendant ces visites, on rencontre des promeneurs qui n'ont pas forcément conscience de ce risque feu de forêt. On fait donc de la pédagogie au quotidien auprès de ces promeneurs".

Prévention d'autant plus important quand on sait que 94% des incendies ont une origine humaine. Les 6% restant étant généralement dus à la foudre.

Les engins des bénévoles des ASA DFCI sont également équipés de citernes pour éteindre d'éventuelles fumerolles en forêt - Radio France
Les engins des bénévoles des ASA DFCI sont également équipés de citernes pour éteindre d'éventuelles fumerolles en forêt © Radio France - Marie Rouarch

Les bénévoles interviennent aussi comme conseillers techniques en cas d'incendie puis surveillent les secteurs après des feux pour éviter toute reprise. Leur activité est donc complémentaire de celle des pompiers, centrée elle aussi sur la prévention et la surveillance, mais encore, évidemment sur la lutte contre les incendies.

Guetter et lutter

Le second axe repose évidemment sur les sapeurs pompiers. Le dispositif  girondin évolue en fonction du risque, lui-même évalué quotidiennement, six niveaux, de "faible" à "exceptionnel". Les tours de guet, par exemple, entrent en activité dès que ce risque devient "léger". "À plus de 30 mètres de haut, elles quadrillent l'intégralité du massif forestier girondin et sont précurseurs en terme d'alerte et donc d'engagement de moyens opérationnels", commente le capitaine Matthieu Jomain, chargé de la communication du SDIS 33. 

Les différents véhicules à disposition des pompiers girondins dans la lutte contre les feux de forêt - Radio France
Les différents véhicules à disposition des pompiers girondins dans la lutte contre les feux de forêt © Radio France - Marie Rouarch

25 sapeurs-pompiers contractuels sont d'ailleurs recrutés pour la saison, pour occuper ces postes de guetteurs. Lorsque le risque passe à "sévère" et en fonction de la situation nationale, des moyens aériens de lutte contre les incendies sont pré-positionnés au pélicandrome de Mérignac. Et au sol, les sapeurs-pompiers peuvent évidemment compter sur les camions citernes feux de forêt de 3 000 et 6 000 litres (158 véhicules en Gironde), les engins "grande puissance forêt" ou encore "la chenillette" pour évoluer dans les zones marécageuses.