Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Climat – Environnement

Manche-Nature remporte une bataille dans son combat pour la sauvegarde des salicornes

-
Par , France Bleu Cotentin

L'association Manche-Nature vient de faire annuler le dernier arrêté préfectoral réglementant les prélèvements de salicornes par les professionnels dans la Manche.

Des salicornes dans leur habitat naturel dans la Manche.
Des salicornes dans leur habitat naturel dans la Manche. - Manche-Nature

C'est un jugement du 21 mars dernier, notifié ces derniers jours par le Tribunal administratif de Caen, qui a donné raison à l’association Manche-Nature, et donné suite à la requête de l'association en prononçant l'annulation du dernier arrêté préfectoral réglementant la cueillette professionnelle des Salicornes dans le département de la Manche. 

Une décision motivée par le constat du tribunal que « les modalités de cueillette des salicornes définies par les arrêtés sont inadaptées au but poursuivi et ne prennent pas en compte la protection du patrimoine naturel ». En clair, l'arrêté permet des prélèvements de salicornes trop importants alors que l'espèce et en forte régression depuis plus d’une dizaine d’années maintenant. 

Un comité spécial salicornes le 25 avril

Au vu des études administratives et scientifiques, le juge a constaté que «les volumes autorisés» par les arrêtés «ne sont pas susceptibles de remplir leur fonction de limitation des volumes de cueillette». Il juge ainsi les mesures fixées dans les arrêtés inadaptées au but de préservation du patrimoine naturel, et reconnaît ainsi la faute de l’administration. 

Le prochain comité discutant des mesures à prendre pour la saison à venir est fixé au 25 avril.