Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Marche pour le climat : des milliers de personnes défilent partout en France

samedi 13 octobre 2018 à 16:41 Par Eric Turpin, France Bleu

Des milliers de personnes se mobilisent ce samedi un peu partout en France pour le climat. Près de 80 marches étaient organisées de Marseille à Lille en passant par Rennes et Strasbourg, un mois après une première mobilisation inédite.

Des milliers de personnes marchent pour le climat dans toute la France, ici à Cherbourg
Des milliers de personnes marchent pour le climat dans toute la France, ici à Cherbourg © Radio France - Benoit Martin

En France, on s'est encore mobilisé pour sauver le climat ce samedi dans de nombreuses villes. Près de 80 marches étaient organisées pour cette deuxième édition.

A Paris, 14 500 ont marché ce samedi pour le climat, selon le compte médias réalisé par la société Occurence. La manifestation a débuté vers 14h de la place de l'Opéra pour prendre la direction de la place de la République.  Les manifestants ont défilé derrière la banderole « Il est encore temps ». 

A Lille, ils étaient 3 200 dans la rue. A Strasbourg, on a compté environ 2 000 participants. Ils étaient très nombreux aussi à Toulouse. A Bordeaux, près de 3 500 personne ont manifesté samedi après-midi. 

A Tours, 1 200 personnes ont défilé dans les rues du centre-ville, autant que la première édition en septembre.  Près d'un millier de personnes ont manifesté à Limoges.  « On veut montrer aux politiques et aux citoyens pas encore convaincus qu'il est encore temps mais qu'il y a urgence à agir. Les petits gestes c'est bien mais il faut faire plus, plus grand ! », explique Dominique, l'une des organisatrices. 

Les Normands se sont aussi mobilisés pour sauver le climat. A Caen, plus d'un milliers de personnes sont descendues dans les rues du centre-ville. 

« Protégeons notre terre » ou encore « Pas de nature, pas de futur », pouvait-on lire sur les panneaux à Cherbourg où 400 personnes se sont rassemblées. 

Dans le cortège à Rouen qui a réuni plusieurs centaines de personnes, on pouvait lire notamment ce slogan : « Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu'il nous prenne par la gorge »

« Ça suffit ! Pas les petits pas, les petits pas ! », ont chanté en rythme les manifestants rassemblés samedi après-midi à Clermont-Ferrand

A Saint-Etienne, 400 personnes ont participé à la marche pour le Climat samedi dans la matinée. 

A Valence dans la Drôme, le rendez-vous était fixé samedi matin à 11 heures, place Porte Neuve. Entre 150 et 200 personnes se sont rassemblées.

A Montpellier, des centaines de manifestants ont traversé le centre-ville jusqu'à la mairie où ils ont déposé une pétition demandant la fin des subventions aux énergies fossiles. 

À Avignon, plus d’un millier de manifestants ont marché pour le climat.

En Bretagne, quelques 200 personnes ont marché pour le climat à Saint-Malo. Les slogans sur les pancartes ne manquaient pas d'originalité comme  « Les calottes sont cuites » ou « Gaulois non réfractaire aux vrais changements ».

Au Mans, plus de 600 personnes ont relié la place du jet d'eau à la place de la République.  « On est plus chauds, plus chauds, plus chauds que le climat »,  ont scandé les manifestants qui ont formé une chaîne humaine. 

Au début de la semaine, les experts climat de l'ONU ont publié un rapport de 400 pages dans lequel ils appelle à le monde à engager des transformations "rapides" et "sans précédent" afin de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. 

Si les Etats s'en tiennent à leurs engagements de réduction d'émissions de gaz à effet de serre pris dans le cadre de l'accord de Paris en 2015, ce sera +3°C à la fin du siècle, avec la menace d'un emballement climatique.