Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Marne : 20% de pluie en moins sur le début d'année 2019

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Le département de la Marne est en déficit de pluie, de janvier à avril 2019, période 20% moins arrosée que pour une année habituelle. Une sécheresse qui touche une bonne partie de la France, avec 11 départements qui ont déjà mis en place des restrictions.

L'été 2018, comme ici à Verrières dans la Marne, avait déjà été très sec.
L'été 2018, comme ici à Verrières dans la Marne, avait déjà été très sec. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

"Une année sèche, mais pas exceptionnellement sèche non plus", résume David Minguet, prévisionniste à Météo France Reims, pour parler de ce début d'année 2019 dans la Marne. Sur les quatre premiers mois de l'année, le cumul des pluies a atteint 193 mm (soit 193 litres tombés par mètre carré), alors que la moyenne, calculée sur les 60 dernières années, est de 237 mm. Soit un déficit de 20% de pluie. 

Si la Marne n'est pas seule dans ce cas, elle fait légèrement pire que le reste du pays, qui affiche 17% de déficit, dit ce mardi la secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, Emmanuelle Wagron. D'ailleurs, 11 départements ont mis en place des restrictions concernant l'utilisation de l'eau (Indre, Pyrénées-Orientales, Vienne, Nord, Charente-Maritime, Charente, Deux-Sèvres, Creuse, Rhône, Ain, Isère).

Une année sèche, mais pas exceptionnellement sèche non plus, dit David Minguet, prévisionniste de Météo France à Reims. - Radio France
Une année sèche, mais pas exceptionnellement sèche non plus, dit David Minguet, prévisionniste de Météo France à Reims. © Radio France - Thomas Coignac

En tout cas, ce cru 2019 n'est (vraiment) pas exceptionnel, parce que, ces derniers temps, les débuts d'années moins pluvieux succèdent aux plus arrosés. Dans un passé récent, les début d'années 2013 et 2017 avaient ainsi été plus secs que 2019, avec un record en 1976 sur les 60 dernières années.

Les agriculteurs rassurés par les pluies du weekend dernier

Une sécheresse, qui aurait pu inquiéter, notamment les agriculteurs, mais leur premier syndicat, la Fédération Départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FDSEA 51), s'est montré rassurant, après les fortes pluies, du week-end précédent, confirmées par David Minguet et Météo France : "Entre vendredi 10 et samedi 11 mai, les précipitations ont été importantes sur une large bande de la Marne, précise-t-il. Ça a vraiment beaucoup arrosé, et nous avons déjà dépassé, en 13 jours, les normales de précipitations sur l'ensemble du mois."

Le niveau des nappes phréatiques, lui n'est "pas très satisfaisant pour cette période", avertit mardi le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), alors que la période de recharge, à la fin de l'hiver, touche à sa fin. "Les niveaux traduisent une recharge 2018-2019 peu abondante, du fait des précipitations faibles et parfois tardives durant l'automne et l'hiver" mais surtout en Normandie, en Île-de-France, en Bourgogne et en Auvergne-Rhône-Alpes.