Climat – Environnement

Mauvaise année pour les champignons dans l'Yonne

Par Solène Cressant, France Bleu Auxerre vendredi 30 septembre 2016 à 17:36

Les nombre d'espèces de champignons diminue d'années en années. En France, les scientifiques estiment qu'il existe envrion 15 000 espèces de champignons différentes.
Les nombre d'espèces de champignons diminue d'années en années. En France, les scientifiques estiment qu'il existe envrion 15 000 espèces de champignons différentes. © Radio France - Solène Cressant

Mauvais début de saison pour les mycologues, les experts en champignons. En ce début octobre, il ne pleut pas assez pour faire pousser cèpes, girolles et autres espèces. La société mycologique de Migennes découvre et fait découvrir les champignons de la région. Mais leur activité souffre du climat.

Mauvais début de saison pour les mycologues, les experts en champignons. En ce début octobre, il ne pleut pas assez pour faire pousser cèpes, girolles et autres espèces. La société mycologique de Migennes, découvre et fait découvrir, depuis 1985, les espèces de champignons de la région. Mais le peu de récolte en cette période, pénalise leurs recherches hebdomadaires, des sorties sont annulées, et leur grand salon annuel, où ils présentent jusqu'à 200 espèces différentes, en pâtit également.

Des saisons qui se décalent dans le temps

Mais les passionnés persistent et continuent leur cueillette, même si le constat est parfois un peu difficile explique Jean-Pierre Chambon, président de la société mycologique migennoise. "On ne trouve rien, le sol est bien trop sec. Avant les premières pluies arrivaient à la mi-août, maintenant c'est début octobre... c'est plus d'un mois de retard".

Panier d'osier en main et yeux rivés sur le sol, les passionnés de champignons devenus de véritables experts sont quelque peu désemparés. De plus, depuis une quinzaine d'années, la variété des espèces s'appauvrit elle aussi. C'est grave selon Gilles Bourotte, mycologue et fondateur de la société mycologique. "Contrairement à ce que l'on croit, les champignons, ça ne vit pas tout seul."

"Sans les champignons, les arbres mourraient" Gille Bourotte, vice président et fondateur de la société mycologique migennoise

Un intérêt scientifique

Mais au bout de quelques minutes, les efforts paient. Les amateurs trouvent plusieurs espèces différentes dont un plutée couleur de cerf, un champignon qui poussent relation avec du bois et est non comestible ! Selon Gilles, seules 60 espèces de champignons sont comestibles, et bonnes, sur les près de 15 000 que comptent la France. Mais comestibles ou non, pour lui, l’intérêt n'est pas là. "La société a pour but d'apprendre le champignon, quel qu'il soit. On connaît plus de champignons non comestibles ou toxiques que de champignons comestibles".

Ce cèpe est l'un des rares champignons toruvé lors de cette promenade.  - Radio France
Ce cèpe est l'un des rares champignons toruvé lors de cette promenade. © Radio France - Solène Cressant

Gilles Bourotte: Je suis content quand je trouve quelque chose que je ne connais pas

D'ailleurs, l'un des objectifs de cette société mycologique est la prévention, afin d'apprendre aux amateurs à reconnaître les espèces pour ne surtout pas s'intoxiquer. Cette prévention a lieu à l'occasion du salon annuel qu'ils organisent, salon où ils exposent les espèces récoltées quelques jours plus tôt et partagent leurs connaissances. Mais cette année, la grande crainte des mycologues est de n'avoir rien d'intéressant à montrer, puisque les champignons ont beaucoup de mal à pousser.

"Le salon est notre vitrine, on fait aussi de la prévention car les intoxications sont très fréquentes"

Découvrir en groupe des espèces variées et surtout transmettre, les membres de la société, inquiets du climat de ces dernières années et de cette année 2016 espèrent pouvoir continuer à le faire. C'est tout l’intérêt de leur activité que Gilles résume ainsi :

Gilles Bourotte: Une connaissance non partagée est une connaissance perdue

INFO +
Dès le 15 octobre prochain, vous pouvez retrouver l'ensemble des membres de la société mycologique de Migennes lors de leur salon du champignon. Il se tient tout le weekend jusqu'au lundi 17 où les groupes scolaires seront accueillis en plus des visiteurs. Toutes les différentes espèces récoltées dans la région quelques jours avant seront exposées et expliquées.