Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

PHOTOS - Mélilot sauvage, melon tigre, physalis : découvrez le Jardin Vavilov d’Épinay-sur-Seine

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Depuis un an, un jardin potager Vavilov est cultivé près de la mairie d'Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Objectif : faire pousser des légumes,fruits anciens.

Laura Vitello, jardinière à Plaine Environnement dans le Jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine
Laura Vitello, jardinière à Plaine Environnement dans le Jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine © Radio France - Hajera Mohammad

Épinay-sur-Seine, France

Depuis bientôt un an, un jardin potager Vavilov est cultivé à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Des graines de variétés rares et menacées de disparition y sont plantées.

Le plus grand conservatoire de graines vivantes

Après Lyon, l'institut Vavilov de Saint-Pétersbourg en Russie a choisi la ville d'Épinay-sur-Seine pour y implanter son jardin potager. Il est divisé en trois espaces : la collection locale (variétés menacées ou retrouvées), la collection sauvage (les ancêtres de nos variétés végétales actuelles) et la collection russe qui contient surtout des variétés de graines collectées par l'institut depuis 130 ans. "C'est le plus ancien et le plus grand conservatoire de graines vivantes", explique Laura Vitello, jardinière à Plaine environnement

Le Jardin Vavilov à Épinay-sur-Seine - Radio France
Le Jardin Vavilov à Épinay-sur-Seine © Radio France - Hajera Mohammad

C'est elle qui s'occupe de cette parcelle de 100 mètres carrés, située à quelques mètres de la mairie. L'institut conserve environ 325 000 espèces et variétés végétales mais seulement une dizaine de semences sont envoyées chaque année à Épinay-sur-Seine.

Remettre en avant la biodiversité

Pour la ville, il s'agit de remettre au goût du jour des variétés de fruits et légumes que les Franciliens ne connaissent même plus. Et pour cause, "aujourd'hui, on a une érosion de cette biodiversité", explique Nathalie Torcol, directrice du service environnement à la mairie. "Quand on achète des légumes en graines ou en plants, on a pas tellement le choix, on se rend compte qu'on a perdu 80% de la variété potagère".

"On a perdu 80% de la variété potagère" - Nathalie Torcol

L'objectif est de semer ces graines à Épinay, les reproduire et observer leur mécanisme de repousse. "Cette année, on a de la physalis, du mélilot sauvage qu'on appelle aussi de la vanille sauvage et du melon tigre", énumère Laura Vitello, "autant de variétés qu'on ne trouve plus dans les commerces", précise-t-elle (sauf dans les commerces très spécialisés). 

Le jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine - Radio France
Le jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine © Radio France - Hajera Mohammad

Un jardin-laboratoire 

Une règle est à respecter : les plantes "doivent pousser dans des conditions normales et sans intervention humaine si possible", explique Laura Vitello, pour voir et comprendre comment elles s'adaptent au sol, avec la problématique notamment du réchauffement climatique. "On cherche à avoir des plantes plus résilientes" et pourquoi pas à terme leur remise en circulation grâce aux maraîchers locaux.

Nathalie Torcol et Laura Vitello dans le jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine - Radio France
Nathalie Torcol et Laura Vitello dans le jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine © Radio France - Hajera Mohammad

Une partie des nouvelles graines récoltées sont envoyées en Russie, à l'institut Vavilov. Les autres sont distribuées gratuitement, dans des petits sachets, aux habitants d'Épinay-sur-Seine qui peuvent aussi profiter d'animations dans le petit jardin. La prochaine distribution est prévue le 22 septembre.  L'entretien des lieux et les animations sur place correspondent à un budget annuel de 12 000 euros par an pour la commune. 

Le jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine - Radio France
Le jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine © Radio France - Hajera Mohammad

Le jardin Vavilov d'Épinay-sur-Seine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu