Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Le maire de Menton demande la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle après le passage de la tempête Adrian

mardi 30 octobre 2018 à 19:09 Par Hugo Charpentier et Justine Leclercq, France Bleu Azur et France Bleu

La mer, très agitée, a provoqué de sérieux dégâts dans la nuit de lundi à mardi à Menton (Alpes-Maritimes). Bateaux coulés, routes coupées, œuvres du musée Cocteau évacuées et personnes relogées..Le coup de mer et ses vagues de sept mètres de hauteur n'ont pas épargné la ville des citrons.

De nombreux restaurateurs ont subi d’importants dégâts
De nombreux restaurateurs ont subi d’importants dégâts © Maxppp - Maxppp

Menton, France

Le maire de Menton réclame la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour sa commune. La demande a été formulée ce mardi soir par Jean-Claude Guibal au cours d''une conférence de presse qui s'est déroulée en présence du préfet des Alpes-Maritimes. Le maire a pu faire le point sur les dégâts que le coup de mer a provoqué dans sa ville. "Du jamais vu depuis 1940", selon l'édile.

La montée des eaux a provoqué de la casse pour de nombreux restaurants et des plages privées du quartier de Garavan. Parmi les sinistrés, Claudio, le gérant du restaurant de la Dolce Vita sur la plage des Sablettes. "Je n'ai jamais vu ça en 36 ans, dit le restaurateur qui a perdu tout son mobilier. Les transats, les tables, les chaises mais également la cuisine où l'eau s'est infiltrée". Toujours en bord de mer, une douzaine de riverains ont dû être relogés.

Dans le reste de la ville, les stigmates de la tempête sont nombreux avec des bords de routes coupés ou des pans de bitumes soulevés. En mer, un petit yacht a même sombré ! Mais le plus préoccupant reste le musée Jean-Cocteau: jusqu'à 1,50 mètre d'eau s'est infiltrée dans les sous-sols. Des œuvres ont été sérieusement abîmées, celles conservées dans les réserves du musée. Après le pompage des eaux, les pompiers ont pu sauver une centaine d’œuvres et procéder au séchage. Ils s'agit principalement d’œuvres papier. Une soixantaine de pompiers étaient toujours mobilisée ce mardi soir.

L'eau s'est infiltrée dans le musée Jean-Cocteau. - Maxppp
L'eau s'est infiltrée dans le musée Jean-Cocteau. © Maxppp - Maxppp