Climat – Environnement

Mesurer la qualité de l'air même en pleine campagne, dans la Drôme

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche mardi 23 septembre 2014 à 20:11 Mis à jour le mercredi 24 septembre 2014 à 6:00

La nouvelle station de mesure de la pollution d'Air Rhône-Alpes à Saint-Nazaire-le-Désert
La nouvelle station de mesure de la pollution d'Air Rhône-Alpes à Saint-Nazaire-le-Désert © Radio France - - Florence Gotschaux

Air Rhône-Alpes a inauguré ce mardi une nouvelle station de mesure de la pollution, à Saint-Nazaire-le-Désert, dans la vallée de la Roanne, non loin de Dieulefit. Un choix d'emplacement qui peut surprendre, car là-bas, on peut facilement dire que l'eau est pure. Explications.

Station pollution St Nazaire ENROBE

Une nouvelle station de mesure de la pollution a été inaugurée officiellement, ce mardi, à Saint-Nazaire-le-Désert, dans le Diois. Air Rhône-Alpes y a installé plusieurs capteurs pour enregistrer et mesurer les différents polluants présents dans le secteur. Cela a de quoi surprendre, parce que dans ce village, on respire plutôt bien. C'est justement ce que cherchait l'Observatoire de la qualité de l'air : un lieu éloigné des axes routiers, des industries, des villes et éloigné de toute activité humaine importante. À Saint-Nazaire-le-Désert, comme son nom l'indique, il n'y a que 150 habitants, au milieu de la montage et de la vallée de la Roanne, l'air est sain.

La nouvelle station de mesure de la pollution d'Air Rhône-Alpes à Saint-Nazaire-le-Désert (2) - Radio France
La nouvelle station de mesure de la pollution d'Air Rhône-Alpes à Saint-Nazaire-le-Désert (2) © Radio France - - Florence Gotschaux
Chercher la pollution dans l'air pur

Cette station va mesurer la pollution dans un lieu choisi justement parce que théoriquement, il ne devrait pas y en avoir, ou très peu. Il y a six stations comme celle-là, en France, installées en milieu rural. Celle de Saint-Nazaire-le-Désert mesure le niveau de pollution le plus bas de la région Sud-Est, celui auquel, personne ne peut échapper. Cela permet de faire la différence entre la pollution automobile, ou industrielle, avec celle qui arrive directement d'autres régions, voire d'autres pays et qui touche aussi les campagnes.En mars dernier, on avait connu comme ça un très sévère épisode de pollutions aux particules fines, dû notamment à des microparticules en provenance du Nord-Est de l'Europe.

26 composés passés au crible

La station de Saint-Nazaire va chercher et mesurer 26 composants au total, comme le dioxyde d'azote, l'ozone, les particules fines mais aussi les métaux lourds et les hydrocarbures aromatiques polycyliques. L'installation a coûté 38.000 euros pour sa construction. Mais à l'intérieur et sur le toit, il y a surtout 185.000 euros de matériel. Elle est bien plus performante que les autres stations de mesures en Drôme Ardèche.

La nouvelle station de mesure de la pollution d'Air Rhône-Alpes à Saint-Nazaire-le-Désert (3) - Radio France
La nouvelle station de mesure de la pollution d'Air Rhône-Alpes à Saint-Nazaire-le-Désert (3) © Radio France - - Florence Gotschaux
Il en existe d'autres à Valence et Romans pour mesurer la pollution en ville, une autre à Portes-lès-Valence pour le péri-urbain, une à côté de l'autoroute A7, pour le trafic routier,et une à Saint-Bauzile près de Cruas (Ardèche) pour les émissions industrielles. Elles mesurent surtout le dioxyde d'azote, l'ozone et les particules fines qui permettent de déterminer la qualité de l'air.Cela permet aux pouvoirs publics de réagir au plus vite en cas d'épisode de pollution: les particules fines l'hiver, l'ozone l'été. Encore que cet été, et pour la première fois, on n'a pas connu de pic. La météo maussade aura au moins servi à ça.

 

►►► EN SAVOIR PLUS  |  AIR RHÔNE-ALPES

Partager sur :