Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Météo en Alsace : faut-il s'inquiéter de ce mois de février printanier ?

mardi 26 février 2019 à 20:03 Par Wyloen Munhoz-Boillot, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

C'est le printemps en Alsace. 20°C à Colmar ce mardi 26 février, 19°C à Strasbourg, 17°C à Mulhouse. Des températures records pour un mois de février en Alsace. Il n'avait pas fait aussi chaud depuis 1990.

Il a fait jusqu'à 18,8 degrés à Strasbourg le dimanche 17 février 2018.  L'occasion de profiter des terrasses ensoleillées, comme ici place Gayot à Strasbourg.
Il a fait jusqu'à 18,8 degrés à Strasbourg le dimanche 17 février 2018. L'occasion de profiter des terrasses ensoleillées, comme ici place Gayot à Strasbourg. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot

Strasbourg, France

Ce mois de février est le deuxième plus chaud depuis 1931, après 1990. En Alsace, des pics de chaleur ont été relevés ce mois-ci, notamment à Colmar, où il a fait jusqu'à 20,5 °C le dimanche 17 février. 

Une durée et un ensoleillement exceptionnels

Alors faut-il ou non s'inquiéter ? Selon Florian Knoll, responsable prévisions et climatologie au sein de l'association Météo Suivi Alsace, "c'est avant tout la durée de l'épisode qui est inédite". L'autre élément exceptionnel, c'est l'ensoleillement de ce mois de février : 160 heures à Strasbourg par exemple, contre 80 heures habituellement. C'est deux fois plus que la normale et un record depuis 2000.

Assèchement des sols et des nappes phréatiques

Tout cela pourrait avoir des conséquences dans les mois à venir. "On a des bourgeons qui éclosent et si derrière il y a du gel, il y aura forcément des productions moindres de fruits et de légumes", explique Alexandre Martel, prévisionniste Météo France à Illkirch. "Cela peut aussi poser des problèmes de sécheresse, on a des sols déjà très secs, les nappes phréatiques sont basses et ça crée des risques de feux de forêts qui peuvent se déclencher, même en plaines d'Alsace. Sans compter la pollution aux particules fines", complète-t-il. 

Mais selon Météo France, cette douceur ne devrait pas durer. Dès jeudi soir, on attend des températures en baisse et même le retour de la neige sur les massifs.