Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Loire et Haute-Loire : l'été 2018 n'est pas exceptionnel selon Météo France

mercredi 8 août 2018 à 3:49 Par Octavie Couchard, France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis plus d'une semaine, la Loire et la Haute-Loire sont placées en vigilance orange canicule. Les températures sont montées jusqu'à 39 degrés dans le Roannais mardi 7 juillet. Mais ce n'est pas un record cet été.

Pour lutter contre la canicule, boire et se mettre à l'ombre
Pour lutter contre la canicule, boire et se mettre à l'ombre © Radio France - Montbéliard

Loire, France

L'été 2018 n'est pas le plus chaud de ces dernières années. Dans la Loire et la Haute-Loire, les records de températures n'ont pas été atteints. Au plus haut, on enregistre 39 degrés dans la pays roannais mardi 7 juillet, soit deux degrés de moins que le record de 2015. C'était à l'aéroport de Saint-Etienne-Bouthéon, il avait fait 41 degrés. 

Mais les chiffres grimpent quand même. La température moyenne de ces derniers jours était de 35 degrés, soit 10 degrés de plus que les normales de saison. Du côté du Puy-en-Velay, Météo France souligne une hausse des heures d'ensoleillement : 570 heures au soleil contre 520 heures d'habitude, soit 50 heures de plus qu'à la normale. 

Des fortes chaleurs de plus en plus fréquentes 

Pas de record non plus concernant la durée de la canicule cette année. Celle de 2003 avait été plus longue et plus forte. "Ce qu'il est important de noter par contre, c'est la fréquence de ces périodes de fortes chaleurs" rapporte Gabriel Chanterelle, prévisionniste Météo France à Lyon "dans les années 70, elles étaient beaucoup moins nombreuses. Maintenant, on en a beaucoup plus fréquemment : 2003, 2011, 2015, 2017...".

Du côté des pluies, la situation n'est pas dramatique selon Météo France. La Loire se trouve seulement en déficit de 20 % d'eau, tandis que la Haute-Loire est en excédant d'eau suite aux orages de juin.