Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Tempête Miguel : la vigilance orange levée sur les dix départements, des rafales à plus de 100 km/h mesurées

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Maine, France Bleu Loire Océan, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Berry

Une forte dépression est passée ce vendredi sur le quart nord-ouest de la France. Baptisée Miguel, la tempête a d'abord touché la Bretagne avant de remonter vers la mer du Nord. La vigilance orange aux vents violents a été levée ce vendredi soir sur les dix départements concernés.

Une tempête aux Sables-d'Olonne, en Vendée.
Une tempête aux Sables-d'Olonne, en Vendée. © Maxppp -

Pluie, orages et vents : après le nord-est, le quart nord-ouest de la France a affronté une tempête. Un phénomène inhabituel en cette période de l'année. Attendue vendredi, "Miguel" a traversé la Bretagne, avant de s’éloigner vers la mer du Nord dans la soirée. Les littoraux entre le Morbihan et la Charente devraient être les plus exposés aux fortes rafales, qui pourraient atteindre les 110 à 130 km/h sur les îles.

La vigilance orange levée, des rafales violentes encore attendues 

La vigilance orange a été levée ce vendredi soir sur les dix départements qui avaient été placés en alerte par Météo France. Mais "le vent va encore être fort, soufflant en rafales", prévient Météo France, qui précise que de fortes rafales sont encore possibles jusqu'en soirée "du nord-Bretagne à une partie sud de la Manche". Météo France avait placé dix départements en vigilance orange vent violent : Loir-et-Cher (41), Sarthe (72), Charente-Maritime (17), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Loire-Atlantique (44), Maine-et-Loire (49), Deux-Sèvres (79), Vendée (85) et Vienne (86).

Des rafales à plus de 100 km/h et 10 à 20 mm de pluie attendus

Selon La Chaîne Météo, les sommets pyrénéens devaient être balayés par des vents violents, jusqu'à 150 km/h en rafales, dès la nuit de jeudi à vendredi. La dépression traversera ensuite le nord de la Gironde, la Vendée avant de toucher la Bretagne et la Normandie. Des rafales de 80-100 km/h sont attendues sur le Berry et l'intérieur de la Normandie. Même chose sur la côte d'Opale jusqu'au détroit de Calais.

C'est entre la Bretagne, la Normandie et les Pays de la Loire que l'on attend les cumuls les plus importants avec localement 10 à 20 mm de pluie en 24h. Vendredi en début de journée, le vent avait commencé à se renforcer sur la façade Atlantique. Des  rafales de 118 km/h ont été relevées à Saint-Clément des Baleines, 111  km/h à Chassiron, 110 km/h au Cap-Ferret, 106 km/h à L'Ile d'Yeu.

Aux Sables-d'Olonne, un bateau de pêche et une navette de la SNSM ont fait naufrage. Trois personnes sont mortes, une quatrième est portée disparue.

Choix de la station

France Bleu