Climat – Environnement

Météo : un été "normal" dans le Nord Franche-Comté (si, si c'est vrai !)

Par Hugo Flotat-Talon, France Bleu Belfort-Montbéliard samedi 3 septembre 2016 à 6:00

Au-dessus du Malsaucy comme ailleurs, après un mois de juin difficile, le ciel est souvent resté dégagé en juillet et en août.
Au-dessus du Malsaucy comme ailleurs, après un mois de juin difficile, le ciel est souvent resté dégagé en juillet et en août. © Radio France - Hugo Flotat-Talon

Alors que la période estival s'achève, les prévisionnistes de Météo France tirent un bilan plutôt positif de l'été dans le Nord Franche-Comté. Après un mois de juin maussade, l'été a été correct, même si le ciel a joué au yo-yo et avec nos nerfs.

L'été 2016 restera dans les annales ... L'un des dix les plus chaud depuis 1900 ! Mais dans le Nord Franche-Comté le ciel a joué avec nos nerfs, avec des inondations en juin, des températures records en juillet, du froid début août et un épisode de canicule juste avant la rentrée ! "Nous ne sommes pas en bord de mer, c'est pour cela que le climat n'est pas tempéré comme vers l'océan et qu'il y a autant de variations", explique Sébastien Mulet, prévisionniste à Météo France, que vous entendez régulièrement sur l'antenne de France Bleu Belfort Montbéliard.

Soleil et chaleur : Ce fût long à arriver ! 

Les premiers vrais rayons de soleil ont mis du temps à arriver. Le mois de juin était très nettement moins ensoleillé qu'à la normale. Fort heureusement, ce fût mieux par la suite. "Il y a eu un premier épisode de forte chaleur à la mi-juillet", rappelle Sébastien Mulet. Le 10 juillet, on enregistrait jusqu'à 30°C dans la région ! Mais les températures ont joué au yo-yo. Moins de dix degrés début août avant une remontée à 35 en fin de mois ! "En moyenne, l'ensoleillement est plutôt bon pour l'ensemble de l'été", assure Sébastien Mulet de Météo France.

Précipitations : trop ... puis pas assez !

Côté pluie, les précipitations ont été très importantes en juin : 92 mm d'eau à Felon dans le Territoire de Belfort le 24 juin. 750 interventions des pompiers dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort et des images très impressionnantes. Même les choux ont souffert des inondations. "Mais les sols se sont ensuite bien asséchés", explique Sébastien Mulet. Les précipitations ont même été 60% inférieures à la normale en juillet et en août, concentrées sur quelques orages. Il faudra maintenant de la pluie à l'automne pour recharger les nappes phréatiques. "C'est à ce moment là où il y a moins de végétation qu'elles se remplissent", explique Sébastien Mullet. Qui conclut : "Nous avons eu au final un été globalement dans les normes". Normal, on vous l'avait dit !

Contrairement à juin, le mois de juillet a été peu arrosé.  - Aucun(e)
Contrairement à juin, le mois de juillet a été peu arrosé. - Bilan Météo France

Contrairement à juin, le mois de juillet a été peu arrosé. Infographie : Météo France.