Climat – Environnement

Vague de froid en Dordogne : -7,1°C à Bergerac, -5,5°C à Périgueux ce mercredi matin

Par Olivier Uguen, France Bleu Périgord mercredi 18 janvier 2017 à 15:20

Le givre et le froid touche les plantations au petit matin en Dordogne, ici des noyers
Le givre et le froid touche les plantations au petit matin en Dordogne, ici des noyers © Maxppp -

MÉTÉO - La Dordogne n'échappe pas à la vague de froid qui touche la France. - 7,1°C à Bergerac, - 5,5°C à l'aérodrome de Périgueux ou encore - 5,4°C à Thenon ont été relevés par Météo France ce mercredi. Jeudi matin pourrait être plus froid encore dans certaines zones.

Ça caille ! Le froid s'installe en Dordogne avec des températures inférieures à zéro ce mercredi matin. Ce mercredi matin, Météo France a relevé jusqu'à - 7,1°C à Bergerac, - 5,5° à l'aérodrome de Périgueux, - 4,6° à Saint-Martin-de-Fressengeas ou encore du côté de Saint-Martial-Viveyrol. Thenon a connu une température minimale de - 5,4°C.

A la frontière de la Dordogne, à Gourdon, dans le Lot, Météo France a même relevé - 9,5°C.

Ailleurs dans le Sud-Ouest, les Bordelais se sont réveillés ce mercredi avec - 3,6°C. Météo France a relevé - 5° à Toulouse, - 7° à Albi, - 3° à Biarritz et Bayonne, - 4° à Pau, - 4° à Mont-de-Marsan.

Plus froid encore jeudi matin

Selon les prévisionnistes basés à Agen, les minimales pourraient être inférieures encore ce jeudi matin, avec des températures allant jusqu'à -9 ou -10°C localement, dans les vallées les plus froides de Dordogne, comme l'aérodrome de Bergerac, Lalinde ou Les Eyzies.

Pas de coupures d'électricité

A l'issue d'une réunion sur le plan grand froid à l'Elysée, la ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer Ségolène Royal a assuré ce mercredi matin qu'il n'y aurait pas de coupures d'électricité dans la journée. Les énergies renouvelables sont là pour compenser l'indisponibilité de six réacteurs nucléaires.

"Malgré l'indisponibilité de six réacteurs nucléaires, il n'y aura pas de coupure d'électricité, parce que (...) aujourd'hui, avec les très bonnes conditions météorologiques, les énergies renouvelables, l'éolien et le solaire, vont produire l'équivalent de huit réacteurs nucléaires, huit gigawatts", a ajouté la ministre de l'Energie, qui a aussi "remercié les Français parce qu'ils ont économisé l'énergie". "Pour la première fois cette année, dans la continuité de l'année dernière, il n'y a pas d'augmentation de la consommation énergétique", a-t-elle souligné.