Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement DOSSIER : Cet été, découvrez des métiers... extraordinaires !

Métiers extraordinaires : Arnaud, technicien de maintenance d'éoliennes

Tout l’été, France Bleu part à la découverte de métiers qui sortent de l’ordinaire. Aujourd’hui, Arnaud, technicien de maintenance d'éoliennes en Normandie.

Normandie, France

Arnaud Gillette, 35 ans, exerce le métier de technicien de maintenance d'éoliennes en Normandie depuis huit ans. Pourquoi ce métier ? "La magie de la maintenance et du dépannage : on ne sait jamais sur quoi on va tomber." C'est par hasard qu'Arnaud, formé en maintenance industrielle, est arrivé dans le secteur des énergies renouvelables. Son intérêt pour ce domaine est né quand un parc éolien s'est construit près de chez lui : "C'était tout nouveau en France."

Recruté par Enercon, géant allemand de la fabrication d'éoliennes, Arnaud a été formé au sein de l'entreprise. Les techniciens de maintenance d'éoliennes sont particulièrement recherchés en France. En juin, sur le site internet d'Ernercon, on trouvait une trentaine d'offres d'emploi dans ce secteur. 

Un métier récent et méconnu

Et pour cause, le métier est tout récent, méconnu et très particulier. Non seulement, il s'agit de travailler dans des parcs éoliens souvent situés en zone rurale isolée mais il faut aussi aimer la grimpette. Arnaud se lance régulièrement dans des ascensions de 70, 80 voire 90 mètres à l'intérieur des éoliennes où il intervient : "Effectivement, c'est dingue, c'est l'infiniment grand" concède-t-il. Certaines éoliennes sont équipées d'ascenseur, mais pour les autres, il faut passer par une échelle, "interminable la première fois", d'après notre expert. Huit ans après son recrutement, Arnaud grimpe au sommet de "la machine" sans émotion particulière, en revanche, la vue reste incomparable à ses yeux et il savoure toujours la beauté des paysages normands au fil des saisons. 

Lire aussi : retrouvez ici nos autres métiers extraordinaires.

Choix de la station

France Bleu