Climat – Environnement

Metz : une ferme biologique et coopérative va s'installer dans le quartier de Borny

Par Cédric Lang-Roth , France Bleu Lorraine Nord mercredi 14 décembre 2016 à 18:42

Céline Neveux, agricultrice bio depuis 2009, porte ce projet avec son époux.
Céline Neveux, agricultrice bio depuis 2009, porte ce projet avec son époux. © Radio France - Cédric Lang-Roth

Une ferme biologique et coopérative : voilà le projet qui va être présenté par la ville de Metz lors de son conseil municipal de décembre. Un peu moins de 3 hectares de terrains dans le quartier de Borny qui auront aussi pour vocation de renforcer le lien social.

C'est une première en France : une ferme biologique coopérative va bientôt voir le jour dans le quartier messin de Borny. D'une superficie d'un peu moins de 3 hectares, elle sera entièrement ouverte sur la ville et ses habitants. Le but, c'est de profiter de cette ferme pour créer du lien et de la cohésion sociale.

Tout part en fait du projet d'un couple d'agriculteurs biologiques installés à Norroy-le-Veneur, dans la campagne messine. Ingénieurs de formation, ils se sont reconvertis en 2009. Le bio, pour eux, c'est devenu plus qu'un simple mode de production, mais un vrai art de vivre. Alors ils ont eu envie de le transposer en ville. "Il nous fallait un projet qui traite du bio de la production jusqu'au moment où on mange, explique l'agricultrice, Céline Neveux. Et le faire au cœur de la ville c'est important parce qu'on commence dès le semis. Ça va démocratiser le légume et on va montrer que le bio, ça n'est pas plus compliqué pour autant."

Le choix est clair et résolu : pas de clôtures, la ferme doit vraiment s'inscrire dans le quotidien des habitants du quartier. La structure juridique choisie est aussi pleine de sens : c'est une SCIC, une société coopérative d'intérêt collectif. Cela signifie que chaque membre dispose d'une voix et peut vraiment orienter les décisions. Le but est, là aussi, que les habitants, que la société s'investisse dans le projet.

Premiers légumes commercialisés en mai

"C'est quelque chose d'extrêmement communautaire, précise Béatrice Agamennone, l'adjointe au maire de Metz en charge des parcs et espaces verts. Cela change la façon d'appréhender mais aussi de respecter le travail. Sans doute le projet et les cultures seront nettement plus respectée que par ailleurs. Et cela montre aussi qu'on peut associer le développement économique, les circuits courts et la vie sociale."

Pour l'instant, l'heure est à l'abattage de quelques arbres de la zone et à l'installation de bungalows qui serviront à la vente des produits et aux animations. La ferme proposera également un point de vente de produits locaux. Les premiers légumes bio devraient être commercialisés d'ici la fin du printemps.