Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Meurthe-et-Moselle : la forêt de Haye classée officiellement en forêt de protection

mardi 30 octobre 2018 à 8:45 Par Nathalie Broutin, France Bleu Sud Lorraine

Le communiqué de la préfecture de Meurthe-et-Moselle arrive ce mardi 30 octobre après des années de mobilisation d'associations de défense de l'environnement, d'années de concertations et d'études. La Forêt de Haye près de Nancy est classée officiellement forêt de protection.

Près de 10 400 hectares de forêt du massif sont classés forêt de protection selon le décret paru ce lundi 29 otobre
Près de 10 400 hectares de forêt du massif sont classés forêt de protection selon le décret paru ce lundi 29 otobre © Radio France - Nathalie Broutin

Nancy, France

"Le décret est paru ce mardi 30 octobre au Journal Officiel", précise dans un communiqué la préfecture de Meurthe-et-Moselle ce mardi 30 octobre. "10.414 hectares environ de forêt de Haye sont dorénavant classés en forêt de protection" précisent les autorités. La forêt de Haye près de Nancy c'est 12 000 hectares "d'un territoire exceptionnel". "Richesse environnementale et patrimoniale". 

De 2007 à 2009 , une première concertation a été menée par l'Etat avec les collectivités et associations de protection de la nature. L'enquête publique s'est organisée en 2013, elle concluait avec un avis favorable de la commission d'enquête. "La modification du code forestier en avril 20018, a permis de lever le dernier obstacle au classement de la forêt, en ouvrant la possibilité d'effectuer des fouilles et sondages archéologiques en forêt de protection", indique la préfecture. 

Le décret "garantit la pérennité des différents atouts du massif", conclut le communiqué.