Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Monistrol-sur-Loire : des habitants disent non à 575.000 tonnes de déchets en plus à la décharge de Perpezoux

mardi 30 janvier 2018 à 18:12 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

L’enquête publique pour l’agrandissement du centre d’enfouissement de Perpezoux vient d’être lancée. Une réunion d’information des opposants doit avoir lieu le vendredi 2 février pour alerter la population.

Le site de Perpezoux accueille une décharge depuis 1972.
Le site de Perpezoux accueille une décharge depuis 1972. © Radio France - SM

Monistrol-sur-Loire, France

Actuellement, le centre d’enfouissement de Monistrol-sur-Loire collecte les poubelles de 40.000 habitants (soit 10.000 tonnes de déchets par an).  Il récupère également les déchets d’industrie (8.000 tonnes) sur le territoire de deux communautés de communes. Et cette décharge de Monistrol pourrait être agrandie de 5 hectares, pour accueillir 575.000 tonnes de déchets supplémentaires en 10 ans. 

  - Aucun(e)
-

Informés par hasard 

C'est en tout cas le projet qu'ont découvert presque par hasard les riverains de ce centre d'enfouissement situé au lieu-dit Perpezoux, sur les hauteurs de Monistrol, en Haute-Loire. Une décharge ouverte dans les années 1970, remise aux normes dans les années 2000 et qui devait fermer définitivement dans deux ou trois ans. Mais le maire, Jean-Paul Lyonnet, a un autre projet. Il a donc fait une demande pour pouvoir accueillir 30 tonnes de déchets par an. 

Un projet lancé en 2011 via une étude d’impact. Une manière de prendre ses responsabilités selon le maire face à la problématique des déchets.  Le maire de Monistrol-sur-Loire, Jean-Paul Lyonnet se veut pragmatique.  "Dites-moi où il serait intelligent de faire un centre d’enfouissement ? C’est facile de se décharger. Ou alors on se dit que l'on ne produit plus de déchets. Mais ça ne je n’y crois pas pour demain."

Perpézoux : le centre d'enfouissement sera t'il agrandi ? Reportage.

Enquête publique déjà lancée 

L'association Perpezoux défense et respect de l'environnement, créée en 2002, est donc sortie de son sommeil après l'annonce de ce projet d'agrandissement.  Les riverains, eux, ont l'impression de s'être fait flouer en découvrant les centaines de pages du rapport écrit par la DREAL (la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement). En découvrant aussi que l'enquête publique a déjà commencé. Le premier rendez-vous était fixé le 23 janvier. 

L'agrandissement de la décharge est en rouge sur la carte.  - Aucun(e)
L'agrandissement de la décharge est en rouge sur la carte. -

Tout dans ce projet fait bondir les habitants : à commencer par les nuisances pointées par Maryline Teyssier. "Il y a les odeurs, notamment avec le vent d’est. On ne sait pas ce qu’on respire. Et puis, il y a des forêts où il y a des sacs partout". Il y a aussi la taille de l'extension. "Pourquoi si grande, alors qu’on veut produire moins de déchets", s'interroge un membre de l’association, Renée Meysonnier.  Autre incompréhension pour Catherine Namysl : le manque de concertation et d'information. Le président de l’association, Jean-François Deville tranche : "ce projet est d'un autre âge, on peut pas laisser à nos enfants." Et de citer l’entreprise Altriom qui  trie 90% de la poubelle grise.

Réunion publique le 2 février 

Les riverains et des Monistroliens s'inquiètent et veulent donc alerter la population. Ils organisent pour cela une réunion publique le vendredi 2 février à 20 heures au Château des Évêques à Monistrol-sur-Loire.