Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Pollution dans la Vallée de l'Arve : "Je n'arrive pas avec une baguette magique", dit Nicolas Hulot

vendredi 29 septembre 2017 à 15:50 Par Nelly Assénat, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le ministre de la transition écologique et solidaire était attendu par des habitants ce vendredi à Chamonix (Haute-Savoie), lors de son déplacement en Vallée de l'Arve, au pied du Mont Blanc, sur le thème de la pollution de l'air. Le ministre leur demande de lui faire confiance.

Nicolas Hulot à la rencontre des manifestants à son arrivée à Chamonix
Nicolas Hulot à la rencontre des manifestants à son arrivée à Chamonix © AFP - Jeff Pachoud

Chamonix-Mont-Blanc, France

Nicolas Hulot était en déplacement en Haute-Savoie vendredi dans la Vallée de l'Arve, une vallée alpine où la pollution aux particules fines est désormais un phénomène récurrent chaque hiver. Le ministre de la Transition écologique et solidaire était accompagné d'Agnès Buzyn, ministre de la Santé, et Élisabeth Borne, ministre en charge des Transports.

"Ne me demandez pas de vous faire une promesse que l'hiver prochain, tout ira bien" —Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire

"Je n'arrive pas avec une baguette magique. Si vous en avez une, je la prends !" a déclaré leNicolas Hulot lors d'un échange à bâtons rompus avec quelques habitants venus l'interpeller à Chamonix (Haute-Savoie).

Le ministre d'État chargé de la Transition écologique et solidaire était attendu avec une banderole "nos vallées polluées, populations en danger", souvent déployée lors des manifestations de l'hiver dernier marqué par des pics de pollution inédits.

La faute aux usines ?

L'ancien animateur vedette de l'émission nature Ushuaïa a rappelé qu'il avait été de "l'autre côté", celui des citoyens défenseur de l'environnement. "_Faites moi confiance, c'est une étape (...) une transition écologique, ça se construit avec les citoyen_s", a-t-il dit.

"On vous cache tout ! D'habitude, sur le viaduc, l'air qu'on respire ne sent pas bon" — Des habitants s'adressant à la ministre en charge des transports

Des citoyens tentaient en parallèle d'avertir la ministre de la Santé Agnès Buzyn : "toutes les usines ont été fermées sur votre passage, Madame la ministre, on vous cache tout ! D'habitude, sur le viaduc, l'air qu'on respire ne sent pas bon !".

À lire aussi : Pollution dans la vallée de l’Arve : "Quand c’est rouge, on ne peut plus courir à la récré"

"Donnez aux gens l'envie d'avancer", pouvait-on entendre parmi la cinquantaine de manifestants. "C'est que du bla bla", lançait une autre, quand une troisième tentait de décrire le quotidien des enfants scolarisés dans le fond de la vallée.

550.000 camions chaque année

Une pancarte "Stop the trucks" ("Arrêtez les camions") venait aussi rappeler la demande récurrente des habitants de voir diminuer le trafic des 550.000 camions qui empruntent chaque année le tunnel du Mont-Blanc. "Si rien n'avance avec lui (Nicolas Hulot, ndlr), c'est mort", a lâché un citoyen alors que le ministre s'apprêtait à présenter ses nouvelles mesures pour la vallée.

Chamonix-Mont-Blanc, en Haute-Savoie - Radio France
Chamonix-Mont-Blanc, en Haute-Savoie © Radio France - Denis Souilla

À lire aussi