Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Fêtes de la Madeleine 2018

Mont-de-Marsan : des tags pour réduire le nombre de déchets jetés à terre

mardi 17 juillet 2018 à 19:06 Par François-Pierre Noël, France Bleu Gascogne

Pour les fêtes de la Madeleine, la mairie de Mont-de-Marsan et l'association de protection des océan Surfrider réalisent des tags sur les 23 bouches d'égout des places Saint-Roch et Charles de Gaulle. Le but est de pousser les festayres à jeter leurs mégots et autres déchets dans les poubelles.

Une bénévole de Surfrider en train de réaliser le tag sur la place Saint-Roch.
Une bénévole de Surfrider en train de réaliser le tag sur la place Saint-Roch. © Radio France - Surfrider

Mont-de-Marsan, France

"Jeter à terre, c'est jeter en mer". Ce message est écrit en lettres bleues à côté de chacune des 23 bouches d'égouts des places Saint-Roch et Charles de Gaulle de Mont-de-Marsan. La mairie de la commune ainsi que l'association Surfrider qui milite pour la protection des océans sont à l'initiative de ce projet. L'objectif est de pousser les participants aux fêtes de la Madeleine à jeter leurs déchets dans les poubelles, et non sur les trottoirs, afin de ne pas participer sans le vouloir à la pollution des océans. 

En effet, les détritus jetés à terre, et notamment les plus petits d'entre eux comme les mégots, ont de fortes chances de se retrouver dans les égouts. D'ici, ils sont ensuite rejetés dans les cours d'eau des environs comme la Midouze, avant de rejoindre le fleuve de l'Adour et finalement l'Océan Atlantique.  Par conséquent, comme l'explique Antoine Bruge, un salarié de Surfrider, "même si on habite à l'intérieur des terres, nos déchets ont une conséquence direct sur la pollution des côtes."

Le message "jeter à terre, c'est jeter en mer", a été écrit à côté des 23 bouches d'égout des places Saint-Roch et Charles de Gaulle.  - Radio France
Le message "jeter à terre, c'est jeter en mer", a été écrit à côté des 23 bouches d'égout des places Saint-Roch et Charles de Gaulle. © Radio France - Surfrider

Pour lutter contre la pollution des eaux, depuis l'année dernière la mairie de Mont-de-Marsan installe également un barrage flottant sur la Midouze. Mis en place durant les cinq jours de ferias, il permet de retenir les déchets qui sont ensuite ramassés par des bénévoles. Cependant, il ne permet que de bloquer les plus gros détritus comme les bouteilles et gobelets. Les mégots de cigarettes passent au travers, il est donc d'autant plus primordial de les jeter dans les poubelles.