Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La Métropole de Montpellier s'équipe pour affronter les prochaines chutes de neige

vendredi 14 décembre 2018 à 10:37 Par Marion Bargiacchi et Marie Rouarch, France Bleu Hérault

La Métropole investit 150 000 euros pour parer à toute nouvelle chute de neige : nouvelles saleuses, déneigeuse 4x4, lames sur les camions et nouveau plan d'organisation. L'an dernier, un épisode neigeux exceptionnel avait paralysé Montpellier pendant trois jours.

Bonhomme de neige à Antigone - Montpellier
Bonhomme de neige à Antigone - Montpellier © Radio France - Vincent Rodriguez

Montpellier, France

La Métropole de Montpellier est parée pour la neige. Les services municipaux et métropolitains prennent les devants avec un tout nouveau plan neige, revu, corrigé et renforcé après avoir été échaudés par l'épisode de l'hiver dernier, les 28 février et 1er mars : plus de 30 centimètres de poudreuse localement et de grosses difficultés sur les routes. Tout a été remis à plat avec tous les acteurs impliqués, métropolitains donc, mais aussi la coordination avec les ASF, l'État et le Département de l'Hérault. Les nouveaux investissements s'élèvent à 150 000 euros

Des moyens matériels supplémentaires

La ville de Montpellier ne peut pas se doter des moyens d'une station de ski ou d'altitude, car ces événements neigeux sont exceptionnels. "Un chasse-neige, c'est 500 000 euros" précise le maire Philippe Saurel. Mais la ville se dote de nouveaux matériels comme de nouvelles épandeuses de sel, une déneigeuse 4x4 ou tout simplement des pelles. "Nous avons mis des lames sur les camions déjà existants. Une forme simplifiée de chasse-neige dans tous les pôles voiries, nous nous sommes équipés de trois saleuses supplémentaires ainsi que du personnel qui sera réquisitionné pour être en permanence sur le terrain." précise le maire Philippe Saurel.

Une nouvelle organisation en cas d'urgence

500 agents, 18 saleuses, des lames de déneigement, des dépôts de sel et des pelles mais aussi des circuits de première urgence pour les points névralgique à déneiger et des points de "deuxième urgence". 

Sur les routes

Les axes majeurs de l'Écusson seront prioritaires avec un déneigement de la place de la Comédie, l'Esplanade, la rue de la Loge, la rue Foch, la rue Saint-Guilhem et la rue du Faubourg du Courreau. En cas de fortes chutes de neige et des premiers signes de gel, le tram sera arrêté pour des raisons de sécurité. Les poids-lourds seront stoppés aux entrées de la ville par des agents de la police municipale au rond-point du Zénith et au grand M. En tout, 660 kilomètres de route seront déneigées.

En centres d'accueil

Quatre centres d'accueil pourront être ouverts en cas d'urgence : la salle des rencontres de la mairie, le gymnase Olympie, le Zénith et le gymnase Gambardella qui pourra accueillir les personnes accompagnées de chiens. Le nombre de lit passent de 200 à 500. En tout, ce sont 2200 personnes qui pourront être accueillies et nourries grâce à des repas secs.