Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Moratoire sur la taxe carburant : " Ce n'est pas comme ça qu'on préservera l'avenir de nos enfants!" réagit Noël Mamère

mardi 4 décembre 2018 à 10:03 Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde

Dès l'annonce du moratoire par Matignon ce mardi matin, Noël Mamère a réagi déplorant l'abandon de cette taxe sur les carburants qu'il défendait lui-même depuis plus de 10 ans au sein de son groupe politique.

L'ancien député-maire écologiste de Bègles était l'invité de France Bleu Gironde ce mardi
L'ancien député-maire écologiste de Bègles était l'invité de France Bleu Gironde ce mardi © Radio France - Florence Pérusin

Bordeaux, France

"Ce n'est malheureusement pas une surprise" : voilà la réaction de Noël Mamère, lorsqu'il a appris ce matin dans la matinale de France Bleu Gironde dont il était l'invité, ce moratoire du gouvernement concernant la taxe carburant. L'ancien député-maire de Bègles faisait partie avec  les Verts des rares personnalités politiques à ne pas avoir demandé son retrait ces derniers jours. 

Ce n'est pas comme ça qu'on va préserver l'avenir de nos enfants et de nos petits enfants, malheureusement, le gouvernement a trop attendu dans cette crise et il se retrouve pris au piège, obligé de reculer sur ses mesures les unes après les autres.

L'ancien député-maire de Bègles, retiré de la vie politique depuis Juin 2017, s'empresse de préciser qu'en complément de cette taxe, il faut absolument aller chercher l'argent "là ou il se trouve" : rétablir l'impôt sur la fortune dans un premier temps et mettre en place la progressivité de l'impôt. "On pourrait aussi poursuit-il taxer le kérosène pour les avions comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis". Ces mesures là permettraient de rétablir le sentiment de justice fiscale qui manque cruellement et qui fait partie des revendications des gilets jaunes. "Il faut  conclue-t-il des signaux forts si l'on veut sortir de notre dépendance au pétrole"