Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Moustique tigre : le nombre de communes touchées en Savoie a doublé en un an

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

En 2018, le nombre de communes où le moustique tigre s'est implanté en Savoie a doublé par rapport à l'année précédente. Désormais, plusieurs quartiers d'Aix-les-Bains, Mouxy et de toute l'agglomération de Chambéry sont touchés.

Le moustique tigre est noir avec des dessins blancs
Le moustique tigre est noir avec des dessins blancs © Maxppp -

Il est là, il s'installe. Le moustique tigre colonise désormais 51 départements en France, ce qui représente désormais 70% du territoire, selon les dernières données du ministère des solidarités et de la Santé.

La Savoie en rouge, surtout autour d'Aix-les-Bains et Chambéry

La Savoie est en rouge sur la carte du ministère avec un moustique tigre "implanté et actif". En un an, en 2018, le nombre de communes concerné par la présence du moustique tigre a doublé dans le département. 

Trois principaux foyers sont désormais recensés : Aix-les-Bains, Mouxy, Tresserve et l'agglomération de Chambéry (Barberaz, Barby, Bassens, Challes-le- Eaux, La Motte-Servolex, La Ravoire, Cognin, Saint-Alban-Leysse). 

En revanche, le moustique tigre n'est pas implanté en Haute-Savoie.

Le moustique tigre présent uniquement près des habitations, notamment en zone pavillonnaire

L'insecte n'est jamais détecté dans les hauteurs ou en montagne, mais toujours en plaine. A chaque fois, ce sont des quartiers qui sont colonisés, pas forcément des communes dans leur totalité. 

Gilles Besnard, biologiste à l'Entente interdépartementale de démoustication (basée à Chindrieux en Savoie)  explique pourquoi : "Si le moustique tigre se développe dans un quartier, c'est que les habitants de ce quartier laissent en général des _objets qui peuvent contenir de l'eau et permettre le développement des larves aquatiques_. Il s'agit des coupelles d'eau dans le jardin, d'un jouet d'enfant abandonné ou d'un bidon en plastique de récupération d'eau de pluie par exemple".

Le moustique tigre est capable de transmettre des maladies comme la dengue ou le chikungunya. Il faut, pour cela, qu'il soit lui-même contaminé, c’est-à-dire qu'il ait piqué une personne qui a eu ce virus, pour ensuite le transmettre. Pas de panique, les cas en France de personnes contaminées en restant sur le territoire français sont très rares. "Sur l'ensemble de la région Rhône-Alpes, on n'a pas eu de cas autochtones", explique Gilles Besnart, qui s'occupe de surveiller les Pays de Savoie, l'Ain, l'Isère, et le Rhône. "Pour toute la France on a seulement recensé une cinquantaine de cas qui ont été soignés". 

C'est en 2014 que le moustique tigre a été repéré pour la première fois en Savoie près du Lac du Bourget. depuis, il a donc colonisé d'autres quartiers. 

Choix de la station

France Bleu