Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Muhlbach-sur-Munster : des riverains protestent contre la construction de chalets trop envahissants

dimanche 6 mai 2018 à 22:09 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

La colère des riverains sur les hauteurs de Muhlbach-sur-Munster, ils protestent contre la construction de chalets trop envahissants. Construits au départ pour en faire des résidences, ils sont transformés en gîtes, ce qui provoque des nuisances affirment les riverains. Ils interpellent le maire.

Des chalets qui gâchent le paysage selon des riverains
Des chalets qui gâchent le paysage selon des riverains © Radio France - Guillaume Chhum

Muhlbach-sur-Munster, France

Ils ne sont pas contents les riverains installés à l'Altmatt, sur les hauteurs de Muhlbach-sur-Munster. A l'époque, dans les années 60, ils se sont installés dans 13 chalets en pleine montagne et en pleine verdure. 

Des voisins de plus en plus envahissants

Depuis plusieurs années, ils protestent contre l'arrivée de voisins devenus selon eux trop envahissants. En 2005/2006, le maire a modifié le plan d'occupation des sols (pos) pour donner le feu vert à la construction de nouveaux chalets. 

On construit pour des industriels et des financiers qui servent de gîtes. Une vingtaine de lots sont prévus, avec des chalets de 8 ares de terrain qui sont gigantesques. Ils ne sont pas destinés à accueillir des familles et des amis, mais des locataires parfois bruyants," Jean-Marie Burn, un riverain en colère

Sept sont sortis de terre, depuis 2012, mais pas du tout au goût des "propriétaires historiques". Ils estiment qu'ils sont trop grands, certains sur 3 ou 4 étages, ils défigurent la vallée selon eux. En plus, les riverains s'attendaient à avoir des résidences secondaires, les chalets sont transformés en gîtes et accueillent des personnes parfois trop bruyantes

Des chalets jugés trop envahissants pour Jean-Marie Burn, habitants historique de l'Altmatt

Des chalets sur trois étages trop visibles sur les hauteurs de Mulhbach-sur-Munster - Radio France
Des chalets sur trois étages trop visibles sur les hauteurs de Mulhbach-sur-Munster © Radio France - Guillaume Chhum

Les riverains étaient au courant qu'il y aurait 17 chalets supplémentaires construits là haut. C'était un deal avec les riverains explique le maire de Muhlbach-sur-Munster

A l'époque du projet, il y avait un deal avec les riverains. Nous leur avons proposé : on vous offre une viabilité, au niveau de l'eau et du tout à l'égout et en contrepartie il fallait qu'ils acceptent des voisins, avec la construction de 17 chalets supplémentaires. On ne pas empêcher les investisseurs de louer leurs chalets, pour rentabiliser les investissements," Patrick Althusser, le maire de Muhlbach-sur-Munster

D'autre part, de nombreux arbres auraient été abattus pendant les travaux. La mairie soutient qu'elle en plantera de nouveaux

Les riverains se sont regroupés en association 

Pour empêcher de nouvelles constructions, les riverains ont constitué une association pour saisir la justice. Ils reprochent à la mairie de faire de la spéculation sur les terrains, de défigurer la vallée et  de couper des arbres qui gâchaient la vue des nouveaux propriétaires. Ils ont l'appui de l'association Alsace Nature

Reportage avec les habitants "historiques " et la réponse du maire de Muhlbach-surMuntser

Nous déplorons de devenir les derniers des Mohicans, dans un endroit qui devient un lotissement de résidences de gîtes et plus du tout un endroit de chalets résidentiels," Jean-Marie Burn, propriétaire "historique"

Ces chalets qui sont des chalets hauts de gamme attirent une clientèle que l'on trouvait très rarement dans la vallée de Munster. Des gens qui auront peut-être envie de revenir chez nous. Je trouve cette polémique disproportionnée," Patrick Althusser, le maire de Muhlbach-sur-Munster