Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Nantes : les platanes de Talensac vont être coupés, victimes d'une maladie inédite

-
Par , France Bleu Loire Océan

Tous les platanes de la rue Basse-porte, le long du marché de Talensac à Nantes, vont être coupés, fin août. Deux d'entre-eux sont victimes du chancre coloré, et comme il s'agit d'une maladie très contagieuse, les autorités ont décidé de ne pas faire dans le détail pour éviter une épidémie.

Des fissures et des taches noires : les caractéristiques du chancre coloré, cette maladie dévastatrice.
Des fissures et des taches noires : les caractéristiques du chancre coloré, cette maladie dévastatrice. © Radio France - Paul Sertillanges

Nantes, France

Le marché de Talensac va perdre sa rangée de platanes. Seulement deux d'entre-eux sont atteints, pour le moment, par la maladie du chancre coloré, mais tous vont être abattus. Pour les autorités, il faut à tout prix limiter les risques de contamination, pour épargner les autres platanes nantais.

Une maladie dévastatrice

Marseille, Bordeaux et Lyon, notamment, ont payé le prix fort : des milliers de platanes sont morts, suite à des épidémies de chancre coloré (une maladie qui ne touche que cette espèce d'arbre). Il s'agissait jusqu'ici, d'une maladie sudiste, c'est la première fois qu'on la voit au nord de Bordeaux.

La maladie empêche l'arbre d'alimenter ses branches en sève.  - Radio France
La maladie empêche l'arbre d'alimenter ses branches en sève. © Radio France - Paul Sertillanges

Comment a-t-elle pu atteindre la Loire-Atlantique ? "Il y a plusieurs possibilités, note Jean-Noël de Casanove, chef du service régional de l'alimentation en Pays de la Loire. _Peut-être par le transfert de matériel contaminé_, du matériel d'élagage par exemple, ou de la terre par exemple."

Limiter les risques de contamination

Le chantier va être très encadré. "Des bâches vont être posées pour rassembler tous les copeaux et les sciures, révèle Frédéric le Goué, chargé du patrimoine arboré à Nantes Métropole. Dessus, un fongicide va être utilisé, qui va permettre de désinfecter la zone. Tous les bois et tous les matériels vont aussi être désinfectés, pour éviter le moindre risque de contamination."

Il y a plus de 4 000 platanes à Nantes. Désormais, tous les propriétaires de ce type d'arbre doivent se déclarer au service régional de l'alimentation (ici), toujours dans le but de limiter la contamination.

Quatre jours de travaux

Les travaux d'abattage se dérouleront du 19 et 23 août, la rue Basse-porte sera interdite.

Le plan des travaux. - Aucun(e)
Le plan des travaux. - Nantes Métropole