Climat – Environnement

Notre-Dame-des-Landes : après le périphérique, les anti-aéroport poursuivent les blocages

Par Mikaël Roparz, France Bleu Loire Océan et France Bleu mardi 12 janvier 2016 à 8:32 Mis à jour le mardi 12 janvier 2016 à 16:54

De nouvelles actions des anti-aéroport mardi
De nouvelles actions des anti-aéroport mardi © Radio France

Les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sont une nouvelle fois mobilisés. Ils ont bloqué mardi matin le périphérique nantais. Ils ont mené de nouvelles actions en Loire-Atlantique et Vendée. 19 personnes ont été placées en garde à vue.

Les anti-aéroport ont organisé dès 7h30 mardi matin des opérations escargot sur le périphérique nantais. Durant la nuit des banderoles proclamant "Notre-Dame-des-Landes: ni procès, ni expulsion" avaient été accrochées sur plusieurs ponts surplombant le périphérique nantais.

19 personnes ont été interpellées mardi matin. Elles ont été placées en garde à vue pour entrave à la circulation. Les 19 véhicules ont été envoyés à la fourrière, un délit passible de deux ans de prison, 4500 euros d'amende et un retrait de six points sur le permis. Parmi eux, des militants écologistes et des zadistes, 8 d'entre eux refusent d'ailleurs de décliner leur identité aux policiers.

Ces gardes à vue font suite aux trois interpellations d'agriculteurs hier en fin d'après-midi à Saint-Etienne-de-Montluc à l'Ouest de Nantes. On leur reproche d'avoir forcé des barrages de gendarmerie. Les trois agriculteurs, connus des service de police, ont été relâchés en attendant leur convocation en justice et devraient récupérer leur tracteurs prochainement. Un rassemblement de soutien s'est constitué devant le commissariat de Nantes. 

Avec toutes ces manifestations qui se multiplient depuis plusieurs jours, Johanna Rolland, maire de Nantes demande qu'une décision soit prise "au plus haut niveau de l'état". 

Les opérations escargot se poursuivent dans différents lieux de la Loire-Atlantique et en Vendée

Les opposants bloquent l’accès au pont de St-Nazaire par la nationale 171 (sens Nord-Sud) : l’échangeur donnant sur à la bretelle d’accès D213 est bloqué.

Blocages ou barrages filtrants de Pont Béranger vers Pornic (D751), entre Ligné et Oudon en passant par Couffé (D23 puis D21), Saint Nicolas de Redon Carrefour (D164 D177).

Les anti-aéroport occupent la sous-préfecture de Châteaubriant depuis le début d’après-midi.

Les actions se répandent aussi en Maine-et-Loire et Ille et Vilaine. Barrages filtrants sur le pont de Chalonnes  et au rond _pont de l'Alma à Rennes _avec 80 tracteurs.

Nouvelle action demain devant le tribunal de Nantes

Samedi, les opposants à l'aéroport ont bloqué le périphérique nantais sur le pont de Cheviré jusque tard dans la soirée. Les manifestants sont venus à pied, en vélo ou en tracteur. Peu avant minuit, sous la pression des forces de l'ordre, ils ont libéré le pont qui a rouvert dimanche matin.

Mercredi, onze familles, anciens propriétaires ou locataires de maisons rétrocédées à Aéroports du Grand Ouest (AGO), filiale du groupe Vinci et concessionnaire du site, et quatre exploitants agricoles qui ont refusé de vendre leurs terres à l'amiable, sont assignés devant le juge de l'expropriation du tribunal de grande instance de Nantes.  Les opposants ont prévu de manifester une nouvelle fois devant le tribunal.

Partager sur :