Climat – Environnement

A Nantes, une association composte les déchets des restaurateurs

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu lundi 26 septembre 2016 à 5:50

A Nantes, l'association la Tricyclerie récupère les déchets des restaurants et les amène au composteur de quartier.
A Nantes, l'association la Tricyclerie récupère les déchets des restaurants et les amène au composteur de quartier. © Radio France - Pascale Boucherie

Alors que s'ouvre à Nantes ce lundi le Climate Chance, voilà l'illustration d'une action concrète. L'association "la Tricyclerie" collecte à vélo les déchets organiques des restaurants et les dépose dans un composteur de quartier.

La remorque de son vélo est imposante : 6 bacs bleus conçus pour recevoir deux fois par semaine les déchets organiques d'une dizaine de restaurants installés sur l'Ile de Nantes. Mais avec l'assistance électrique, Sandrine et son vélo payé grâce à une opération de crowdfounding se glissent partout, même dans les endroits difficiles d'accès pour les voitures.

Sandrine est bénévole à l'association "la Tricyclerie", et elle se régale.

 "C'est assez ludique et sympathique, on n'a pas besoin d'utiliser d'essence, et les déchets organiques ce sont de vrais trésors : le marc de café par exemple peut être utilisé pour faire des cosmétiques."

Un premier restaurant, puis un second, un troisième... En trois heures, Sandrine collecte épluchures de légumes, coquilles d'oeufs, marc de café... A chaque fois on l'attend en cuisine avec des seaux. Avec sa petite balance elle pèse les détritus, puis les jette dans sa remorque et termine sa journée au composteur de quartier où les habitants peuvent venir se servir gratuitement.

Le restaurateur s'y retrouve

On est tenté de se demander pourquoi le restaurateur ne va pas lui même au compost ? Lisiane qui tient la crêperie Ti Lichous répond du tac au tac.

 Ici on ne peut pas stocker au niveau de l'hygiène ce n'est pas top, donc c'est vachement bien qu'elle existe la Tricyclerie, ça allège les poubelles, on recycle.

Pour le moment, le ramassage est expérimental et ne coûte rien au commerçant. En deux mois et demi, la Tricyclerie a collecté presque une tonne de déchets organiques. Son objectif pour 2017 : 45 tonnes.

Ce bac, installé sur la remorque d'un vélo électrique, contient les déchets organiques d'un restaurant.  - Radio France
Ce bac, installé sur la remorque d'un vélo électrique, contient les déchets organiques d'un restaurant. © Radio France - Pascale Boucherie

C'est aujourd'hui que débute à la Cité des Congrès de Nantes le Climate Chance. Pendant trois jours, plus de 2.500 personnes de la société civile vont débattre des différents moyens pour s'engager contre le dérèglement climatique.