Climat – Environnement

Pays Basque : Natura 2000 a la côte

Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque samedi 29 avril 2017 à 16:17

Les 4 zones Natura 2000 de la côte basque
Les 4 zones Natura 2000 de la côte basque -

Depuis 2012 la côte basque comprend quatre zones Natura 2000. Des sites où se mêle l'océan et le littoral, d'Hendaye à Anglet. Après trois ans de négociations, un document précise les rôles et actions de préservation à entreprendre. C'est la nouvelle agglomération Pays Basque qui pilote.

Avant l'agglomération unique Pays Basque, les zones Natura 2000 dépendaient jusqu'à l'an dernier des deux communautés d'agglomérations côtières, Côte Basque-Adour au nord et Sud Pays Basque près de la frontière.

Les quatre zones Natura 2000 de la côte basque concernent huit communes : depuis le domaine d'Abbadia à Hendaye jusqu'à la chambre d'amour à Anglet. Entre ces extrémités, Urrugne, Ciboure, Saint Jean de Luz, Guethary, Bidart et Biarritz. Après trois ans de discussions les membres d'un comité de pilotage (villes, pécheurs professionnels, scientifiques et associations environnementales) ont constitué en 2015 un DOCOB. Un document d'objectifs qui fixe une série d'actions pour les 4 zones Natura 2000 couvrant au total 10 000 hectares.

On a en héritage des trésors naturels qu'il ne faut pas gâcher — Marc Bérard, coprésident du comité de pilotage Natura 2000 "mer et littoral"

L'idée du DOCOB est d'assurer le maintien et la préservation des habitats et des espèces végétales et animales d’intérêt communautaire. En clair, protéger les zones terrestres et maritimes de la côte. Un comité de pilotage, réuni vendredi au pôle territorial de Ciboure, a listé une série d'actions à mener pour l'année à venir. L'une d'entre elles vise à mener une expérience de traitement sélectif de la plage Erretegia à Bidart. Concrètement, en finir avec le nettoyage strictement mécanique de cette zone afin de préserver les objets et déchets non humains qu'abandonne l’océan sur le sable.

Le littoral, de Bidart à Biarritz - Maxppp
Le littoral, de Bidart à Biarritz © Maxppp -

Expérimentation dans la zone d'Erretegia à Bidart

Stopper le nettoyage mécanique des laisses de mer sur une plage implique de mettre des hommes à la place d'un tracteur et sa cribleuse. A eux de choisir les déchets à évacuer. Une nouvelle façon de travailler qu'il faut négocier avec le prestataire, la société Algoa, qui assure l’opération. Il faut aussi trouver des sources de financement. Pour Marc Bérard, coprésident du comité de pilotage Natura 2000 "mer et littoral" : "ça va changer la donne".

Changer la façon de nettoyer les plages c'est possible selon Marc Bérard

Marc Bérard espère que cette expérience fera "goutte d'eau", qu'elle donnera l'exemple pour que d'autres communes suivent. Ce nettoyage différent d'une plage pourrait-il impliquer le concours de nettoyeurs bénévoles? "Pourquoi pas?" répond Marc Bérard. L'élu bidartar rappelle qu'il y a déjà des actions locales menées de concert avec Surfrider 64, par exemple, sur le site des "100 marches" traité durant deux ans par une trentaine de bénévoles.

Les plages de Bidart - Aucun(e)
Les plages de Bidart -

Vers un réseau de sentinelles de la mer

D’où l'idée de monter un réseau de sentinelles de la mer le long de la côte basque. Il serait constitué de volontaires. Des citoyens qui donneraient l'alerte en cas de pollution. Des promeneurs habitués à ces landes marines qui noteraient tous les changements. Pour établir un lien entre chaque partie, la mise en place d'un site internet dédié (reliant les 8 communes et les associations environnementales) est à l'étude. Enfin, pour améliorer la connaissance des fonds marins concernés par ces zones, des études scientifiques seront lancées le long de la côte dans les sites Natura 2000.