Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Naufrage du cargo Grande America

Naufrage du Grande America : un petit sous-marin est arrivé près de l'épave du cargo

samedi 30 mars 2019 à 11:35 Par Nolwenn Quioc, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu La Rochelle, France Bleu Gironde, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Interrompues en milieu de semaine en raison des mauvaises conditions météo, les opérations ont repris ce samedi 30 mars au large de la Rochelle pour pomper le fioul qui s'échappe de l'épave du Grande America. Un petit sous-marin affrété par l'armateur est arrivé sur place pour explorer l'épave.

Le VN Sapeur fait parti des navires engagés dans l'opération de dépollution après le naufrage du Grande America
Le VN Sapeur fait parti des navires engagés dans l'opération de dépollution après le naufrage du Grande America - Marine Nationale

golfe de gascogne

Après quelques jours de repos en raison des conditions météo compliquées, la préfecture maritime de l'Atlantique annonce la reprise des opérations de dépollution en mer, autour de l'épave du Grande America. Du fioul s'échappe toujours en petites quantités des réservoirs du cargo, qui a fait naufrage le 12 mars. 

Cinq navires de nouveau sur zone

Le Partisan travaille actuellement à la verticale de l'endroit où se situe probablement l'épave, tandis que quatre autres navires français et espagnols, le Sapeur, le Kermor, le Ria de Vigo et le Don Inda sont plus au sud, là où se situe le "front avant" de la pollution et où des nappes de fioul avaient été repérées. Ils doivent être rejoints dans les prochaines heures par l'Argonaute

Malgré les dernières observations par satellites et les vols d'observations réalisés hier et jeudi, ces nappes de fioul, qui dérivaient ces derniers jours vers les côtes espagnoles, n'ont pas pu être repérées. La préfecture maritime précise qu'elles ont pu se fractionner et se disperser.

Un petit sous-marin téléguidé sur place depuis 6h du matin

Par ailleurs, l'armateur italien du Grande America a affrété un navire spécialisé, l'Island Pride, qui est arrivé sur la zone du naufrage ce samedi matin vers 6h. A son bord, un petit robot sous-marin téléguidé, qui doit permettre d'inspecter l'épave. Ce samedi matin, il n'avait pas encore commencé ses plongées : il faut d'abord relocaliser précisément l'épave, puis effectuer quelques tests avant d'envoyer le robot télécommandé vers les fonds marins. L'épave du cargo pourrait se trouver à 4600 mètres de fond.