Climat – Environnement

Neige en Corse : le sentiment d’abandon

Par Hélène Battini, France Bleu RCFM et France Bleu vendredi 20 janvier 2017 à 10:35

Neige en Corse : le sentiment d'abandon
Neige en Corse : le sentiment d'abandon

L’épisode neigeux est terminé, les axes routiers principaux dégagés, mais dans l’intérieur les petits villages toujours isolés par des quantités de neige exceptionnelles se sentent abandonnés.

La neige paralyse toujours une partie de la Corse vendredi. Certains villages, dans l'intérieur de l'île notamment, sont encore ce vendredi, recouverts par plus d'un mètre de neige. Dans le Boziu, la situation reste très délicate, si ce n'est critique. Impossible de rallier en voiture les villages de Sant'Andria, Mazzola, Alzi, ou Bustanicu. Pour la plupart des habitants, l'électricité et le réseau téléphonique ont pu être rétablis, mais des difficultés perdurent. Pour venir en aide à la population, les sapeurs-pompiers ont dû s'équiper du M113, un char blindé qui appartient au SDIS (le service départemental d'incendie et de secours) de la Haute-Corse.

Les pompiers approvisionnent un agriculteur d'Erbajolo - Radio France
Les pompiers approvisionnent un agriculteur d'Erbajolo © Radio France - Maxime Becmeur
La fraiseuse, prêtée par les Alpes-Maritimes, en action à Bustanicu - Aucun(e)
La fraiseuse, prêtée par les Alpes-Maritimes, en action à Bustanicu - Pierre Taddei

A Sant'Andria di u Boziu, village totalement enclavé depuis dimanche dernier, les personnes âgées et malades font évidemment l'objet de toutes les attentions. Les jeunes du village, comme Gabriel, ont pris les choses en main.

« Ici, le chasse neige est venu dimanche, mais depuis il est en face, la neige s’est accumulée et maintenant il ne peut plus passer. On avait plus de courant, et mon ami et moi on faisait le tour des personnes âgées, il y en a beaucoup ici…une a failli s’intoxiquer au gaz, une autre est au fioul et reste dans son lit parce qu’il fait froid, ici on est à l’abandon… »

Un sentiment d'abandon partagé par Joseph qui depuis cinq jours n'a pu se rendre à son travail.

« Quand on nous parle de revitalisation de l’intérieur vous voyez dans quel état est l’intérieur, nous sommes pire qu’un pays du tiers monde, aucun moyens en préventions, après on part au plus vite dans du n’importe quoi, pas de courant pas de moyens, pas de chasse neige, et on se retrouve dans une situation critique. Carrément abandonnés, nos élus locaux font le maximum pour se faire entendre mais à l’extérieur des hameaux qui ne comptent que dix habitants ça n’a aucun poids. Le Boziu est un canton sinistré, un canton pour l’été ! »

Le sentiment d'abandon, face à l'impuissance des secours

Le Boziu s'impatiente... Alors que des chutes de neige sont encore attendues ce week-end à 1000 mètres d’altitudes et d'importantes précipitations.