Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Neige, verglas : la Dordogne se prépare

mardi 28 novembre 2017 à 17:55 Par Harry Sagot, France Bleu Périgord

Les premières averses de neige pourraient tomber sur le nord-est de la Dordogne ce vendredi. Une soixantaine d'agents du Département sont en astreinte avec leurs saleuses.

Le Département de la Dordogne possède 21 saleuses-déneigeuses
Le Département de la Dordogne possède 21 saleuses-déneigeuses © Maxppp - MaxPPP

Pour traiter les 5 000 kilomètres de routes départementales en cas de neige ou de verglas, le service des routes du Conseil départemental a un stock de 1 500 tonnes de sel, et dispose de 21 équipes de trois hommes d'astreinte pendant tout l’hiver, du 27 novembre au 12 mars.

Une soixantaine d'hommes sont donc mobilisables chaque nuit, en cas de neige ou de verglas. Ils disposent chacune d’un camion, et de tonnes de sel réparti dans 25 dépôts et dans la réserve de Marsac-sur-l'Isle.

1 500 tonnes de sel pour commencer

Pour le directeur-adjoint du service des routes du Conseil départemental, Didier Metois, le stock disponible de 1 500 tonnes de sel peut suffire, « mais tout dépend de l’hiver : nous avons consommé plus de 2 000 tonnes de certains hivers (comme en 2009/2010). mais 136 tonnes ont suffi l'hiver dernier. »

Le pire scenario, c’est un peu de pluie fine sur un sol gelé : c’est ce qui fait le verglas »

Ce traitement hivernal des routes coûte entre 600 000 et 1 million d'euros, selon la rigueur de l'hiver : le prix du sel, des saleuses, et le salaire des dizaines d'agents d'astreinte en pleine nuit, avec parfois des heures supplémentaires.

C’est l’état qui entretient la centaine de kilomètres de la Nationale-21 en Dordogne, mais le Département, lui, traite les routes départementales dont 800 kilomètres prioritaires qui doivent être nettoyés le jour-même.

Le Conseil départemental diffuse en direct un état des routes sur son site internet