Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huguette vit en zone inondable à Ners, mais elle refuse de partir

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Ners, Gard, France

Huguette Gras, 88 ans, est en colère : cette retraitée fait l'objet d'un avis d'expulsion, mais refuse de quitter sa maison de Ners (Gard).

Huguette pose devant sa maison
Huguette pose devant sa maison © Radio France - Hugo Charpentier

Huguette a reçu un avis d'expulsion il y a quelques jours. La raison ? Sa maison, située dans la plaine du Gardon, est en zone inondable : la bâtisse doit être détruite. Mais Huguette Gras, 88 ans, veut rester chez elle, à Ners, coûte que coûte.

"Ce n'est pas juste, je n'ai même plus la force de pleurer." (Huguette Gras.)

Car cette maison, c'est sa vie. C'est son grand-père qui l'a construite. C'est aussi ici qu'il a aussi poussé son dernier souffle. 

Huguette occupe la bâtisse depuis 1990, après avoir travaillé une quarantaine d'années à Paris dans le cinéma en tant qu’assistante de production. Elle a pu côtoyer Jean Gabin, Lino Ventura, Annie Girardot ou encore Bernard Blier. Des films, elle en a vus, mais celui qui est en train de se jouer sous ses yeux est peut-être le plus mauvais. Elle ne s'attendait pas à ce qu'on lui demande de partir. Plus maintenant.

Huguette a réfusé 580.000 euros pour partir

Car des inondations, elle en a vu passer. La dernière en date ? Les crues de 2002. Tout son rez-de-chaussée baignait dans deux mètres d'eau. Et c'est justement depuis cette catastrophe, qui avait entraîné la mort de 23 personnes, que les services de l’État ont décidé d'ouvrir une procédure de relocalisation des victimes d’inondation et de personnes en situation de risque. 

Au 1er mars 2015, 305 constructions de toute nature ont donc été définitivement acquises à l’amiable (221 ont été démolies) dans le département du Gard, pour un montant de 51 millions d'euros. 

A Huguette, on propose 580.000 euros. Mais la vieille dame, qui n'a pas d'enfant et plus de famille, refuse. L'argent ne l’intéresse pas, elle veut simplement finir ses jours chez elle. Dans sa maison.  

Reportage chez Huguette Gras

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu