Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Nicolas Hulot décide de détruire les deux barrages de la Sélune

mardi 14 novembre 2017 à 17:44 Par Lucie Thuillet, France Bleu Cotentin

Les deux barrages hydroélectriques de Vezins et de la Roche-qui-boit, dans le sud-Manche, vont être arasés pour rétablir "la continuité écologique" du fleuve la Sélune. Le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a donné son feu vert au projet ce mardi 14 novembre.

Nicolas Hulot ministre de la transition écologique et solidaire a donné son feu vert pour l'arasement des barrages de la Sélune.
Nicolas Hulot ministre de la transition écologique et solidaire a donné son feu vert pour l'arasement des barrages de la Sélune. © Maxppp - Christophe Morin IP3 PRESS MAXPPP

Manche, France

C'est un nouveau revirement dans ce dossier, qui divise dans le Sud-Manche. Nicolas Hulot a pris sa décision. Les barrages hydroélectriques de la vallée de la Sélune, dans le Sud-Manche, vont être arasés. Cela concerne deux barrages construits dans la première moitié du XXe siècle : le barrage de Vezins, qui sera déconstruit dès le printemps 2018 jusqu'à l'automne 2019, puis ensuite le barrage de La Roche-qui-boit.

Restaurer la biodiversité

Le ministre de la Transition énergétique veut rétablir la continuité écologique dans le fleuve la Sélune : "Cette réhabilitation (...) concrétise l’engagement du ministère pour la reconquête de la biodiversité qui doit à présent être un axe prioritaire de l'action gouvernementale et des politiques territoriales pour résorber les conséquences du changement climatique" , estime Nicolas Hulot.

Cette opération de restauration compète du fleuve côtier sur 90 km sera exceptionnelle et unique en Europe, selon le ministère. C'est l'agence de l'eau Seine-Normandie qui financera l'opération. Le ministère assure dans son communiqué que cet arasement sera "sans effet vis-à-vis du risque d'inondation".

Une décision très politique

"C'est une décision très politique. Nicolas Hulot n'a pas attendu les résultats des expertises ordonnées par Ségolène Royal, la ministre précédente, expertises qui devaient se poursuivre lors de la vidange au printemps 2018", regrette John Kaniowski, le président de l'association Les Amis du Barrage.

►► Voir la carte interactive en peine page (et cliquez sur les icônes pour en savoir plus sur chaque barrage)

Les barrages de la Sélune - Radio France
Les barrages de la Sélune © Radio France - Eric Turpin / Carte Umap