Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Niveaux d'eau : où en est la situation dans la Vienne et les Deux-Sèvres ?

mardi 9 janvier 2018 à 5:33 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

2017 a été une année particulièrement sèche dans le Poitou. Depuis quelques semaines la pluie est de retour. Mais il faudra encore des précipitations pour recharger les nappes souterraines ou de grandes étendues comme le Cébron.

Le Cébron avant la vidange, en juillet 2016
Le Cébron avant la vidange, en juillet 2016 © Radio France - Noémie Guillotin

Vous l'avez sans doute remarqué si vous passez près de la Vienne, du Clain ou du marais poitevin, le niveau des cours d'eau a augmenté. La Vienne est d'ailleurs toujours en vigilance jaune aux crues. De l'eau, en même temps, il en faut après une année 2017 marquée par la sécheresse. Si l'on prend les relevés depuis 1959, 2017 est la 2e année la plus sèche dans les Deux-Sèvres après 2005, la 5e dans la Vienne après 2005, 1989, 1990 et 1991. Des restrictions d'eau sont d'ailleurs toujours en cours dans les deux départements.

Les nappes profondes sont encore sous les moyennes

"Depuis un mois, il pleut de manière globalement continue, donc c'est très positif", constate Amandine Ribreau, chargée d'études à l'observatoire régional de l'environnement. "On observe des précipitations proches des normales, voire supérieures", poursuit-elle. Les conséquences sont visibles au niveau des cours d"eau et des eaux souterraines superficielles. En revanche, les nappes plus profondes "prennent plus de temps à remonter. Là, nous sommes encore sous les moyennes. Il faut que les précipitations perdurent pour revenir à des niveaux plus favorables", poursuit Amandine Ribreau.

Il manque plus de 8 millions de m3 dans le Cébron

Des précipitations qui ne suffisent pas en tout cas à remplir le Cébron. Le niveau du lac des Deux-Sèvres, vidangé en 2016, peine toujours à remonter. "On est encore assez inquiet car nous n'avons que 2,8 millions de m3 dans le barrage au lieu de 11 millions. Déjà 8 millions de m3 pour l'eau potable, ce serait bien", analyse Philippe Albert, président de la société publique locale des eaux du Cébron. Car le Cébron alimente 1/3 de la population des Deux-Sèvres. Mais le président de la SPL veut rester optimiste : "l'an dernier, on avait pris 5-6 millions de m3 en l'espace de de 15 jours au mois de février-mars, donc cela peut arriver quand même"