Climat – Environnement

Notre-Dame-des-Landes : "l'aéroport ne verra pas le jour", selon François Hollande

Par Boris Hallier, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Loire Océan et France Bleu mercredi 12 octobre 2016 à 12:01

Pour François Hollande, l'aéroport de Notre-Dame-des-Lande "ne verra pas le jour."
Pour François Hollande, l'aéroport de Notre-Dame-des-Lande "ne verra pas le jour." © Maxppp - Denis Allard

Le président de la République multiplie les confidences dans "Un président ne devrait pas dire ça...", le livre des journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet, qui paraît ce jeudi. On y apprend notamment que François Hollande estime que l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne se fera pas.

Alors que Manuel Valls répète que l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes aura lieu cet automne, François Hollande, lui, pense que l'aéroport "ne verra pas le jour". C'est l'étrange confidence qu'il a faite lors d'une soixantaine d'entretiens avec les journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet et que l'on peut lire dans leur ouvrage consacré à son quinquennat (Un président ne devrait pas dire ça..., publié chez Stock). On ne sait pas quand exactement le président de la République a tenu ces propos mais Stéphane Le Foll, un proche de François Hollande, assure qu'ils datent d'avant le référendum du mois de juin. Selon le porte-parole du gouvernement, "cette phrase n'est plus d'actualité".

Je suis très contente d'entendre ça" - Françoise Verchère, opposante au projet d'aéroport

Pour Françoise Verchère, opposante historique à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, cette confidence "est un scoop". "Maintenant il nous faut des preuves. La meilleure serait qu'il dise que compte tenu des manquements dans ce dossier, nous le remettons à plat et nous abrogeons la déclaration d'utilité publique".

Ecoutez Françoise Verchère, opposante au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Une évacuation cet automne pour Manuel Valls

Le premier ministre, en revanche, assure que l'évacuation se fera "cet automne". Dans une interview accordée à nos confrères de Ouest-France ce mercredi, Manuel Valls explique que "les grands travaux d'aménagement de l'aéroport, c'est à partir de 2018." "Avant, il faut que les travaux de défrichement aient été lancés. Engager des travaux nécessite des moyens, des forces mobiles pour tenir ensuite le terrain et protéger Nantes et Rennes. Si ça ne se fait pas avant mars 2017, ça ne se fera jamais", détaille-t-il.

Cacophonie gouvernementale

Manuel Valls répond en quelque sorte à sa ministre de l'Environnement Ségolène Royal, qui a déclaré lundi qu'elle n'était "pas favorable à l’évacuation par la violence de la ZAD." Selon elle, "ça se passerait très mal et ça serait là aussi des violences et des affrontements tout à fait inutiles". "Les choses ont tellement traîné, ont été tellement mal enclenchées dès le départ, avec un déni de démocratie, un déni de transparence, un manque de dialogue, un manque d’explications, un manque de justification, qu’on aboutit à des situations comme celle-ci", a même déploré la ministre.

Partager sur :