Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La Grande marche sur le nucléaire, partie de La Hague, rejoint l'Assemblée nationale

lundi 20 août 2018 à 5:35 Par Laurent Philippot, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

La Grande marche est partie de La Hague (Manche) le 27 juillet. Tout au long du parcours, des projections de films, des conférences et des débats sont organisés pour sensibiliser les citoyens sur le nucléaire et la transition énergétique. L'arrivée à Paris est prévue le 27 août.

Pause-déjeuner pour les marcheurs sur la voie verte entre La Neuville du Bosc et Harcourt dans l'Eure
Pause-déjeuner pour les marcheurs sur la voie verte entre La Neuville du Bosc et Harcourt dans l'Eure © Radio France - Laurent Philippot

Eure, France

Sensibiliser les citoyens au nucléaire et à la transition énergétique, c'est le but de la Grande marche, organisée par l' association Nucléaire en questions. Chaque jour, au programme, une marche d'une vingtaine de kilomètres et le soir, dans la ville d'arrivée, une conférence : "on aborde des sujets aussi variés que la sûreté, la pollution des éoliennes, le stockage des déchets", détaille Béatrice, l'une des chevilles ouvrières de cette Grande marche, qui a pris le départ à La Hague le 27 juillet dernier. 

Mais on peut aussi rejoindre la Grande marche juste pour faire un bout de chemin sur les cinq cents kilomètres jusqu'à Paris. C'est l'option qu'a choisie Martine. Elle a rejoint le groupe à Brionne et l'a quitté à Louviers, après deux jours de marche et d'échanges. Une démarche logique pour cette militante anti-nucléaire de longue date.

J'estime que c'est extrêmement dangereux pour la santé, les risques si les centrales explosent et aussi le risque pour le stockage des déchets " Martine - marcheuse occasionnelle." Martine, militante. 

Une marche pour muscler... ses arguments

Avec des étapes entre 15 et 23 kilomètres, mieux voir avoir le mollet bien affuté. Soleil, 5 ans et son frère Méthis, 7 ans, marchent un peu le matin ou suivent le groupe à vélo et bien souvent, ils finissent l'après-midi dans le bus de leur père, surnommé Léon Léon. Le papa, Bruno traiteur vegan et crudivore dans le sud de la France, fait la popote pour tous les marcheurs. 

Méthis, 7 ans, s'empare du micro France Bleu pour interviewer les marcheurs alors que son père, Bruno, très fier, joue de la guitare - Radio France
Méthis, 7 ans, s'empare du micro France Bleu pour interviewer les marcheurs alors que son père, Bruno, très fier, joue de la guitare © Radio France - Laurent Philippot

Des forces pour les muscles mais aussi, tous les soirs, des forces pour muscler son cerveau avec les conférences. Aurélie marche depuis le départ de la Manche. La jeune femme se définit comme écolo, mais elle le concède : " c'est un sujet que je connais assez peu. On est beaucoup d'écolos à manquer d'arguments quand on rentre dans une discussion un peu fine. Du coup, les conférences tous les soirs, ça permet de développer un argumentaire, de comprendre les différents enjeux. Ça permet d'être capable aussi de savoir ce qu'on voudrait à la place, car ce n'est pas le tout de dire qu'on ne veut plus du nucléaire." 

Après le réconfort - salades, gratin de courgettes et gâteau aux pommes- l'effort. Les marcheurs repartent. Il reste plus de 200 kilomètres jusqu'à Paris - Radio France
Après le réconfort - salades, gratin de courgettes et gâteau aux pommes- l'effort. Les marcheurs repartent. Il reste plus de 200 kilomètres jusqu'à Paris © Radio France - Laurent Philippot

Les étapes jusqu'à l'arrivée à Paris

  • 20 août – Les Andelys - Écouis
  • 21 août - REPOS
  • 22 août – Écouis – Les Thilliers en Vexin
  • 23 août – Les Thilliers en Vexin – Magny en Vexin 
  • 24 août – Magny en Vexin – Sagy
  • 25 août – Sagy – Maisons Laffitte 
  • 26 août – Maisons Laffitte – Suresnes
  • 27 août – Suresne – Assemblée Nationale – Paris

Chaque soir, des conférences et des débats sont organisés. Le programme est à retrouver sur le site internet de La Grande marche