Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Orages en Moselle : c’est à cause d’une "goutte froide"

mercredi 6 juin 2018 à 16:47 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Lorraine Nord

Depuis trois semaines, le ciel de Moselle est bien capricieux. On ne compte plus les orages qui éclatent et malheureusement ce n’est pas fini. Mais que se passe-t-il ? France Bleu Lorraine a demandé à un prévisionniste.

La Moselle va encore connaître des orages.
La Moselle va encore connaître des orages. © Maxppp - Marlene Awaad

Moselle, France

Ca va encore tonner dans le ciel mosellan cette fin de semaine. Un nouvel épisode orageux très fort est annoncé pour ce jeudi et ce vendredi. Bonne nouvelle, cela devrait s’arranger ce week-end avant une nouvelle dégradation la semaine prochaine… Trois semaines maintenant que ça dure. Le mois de mai a même été l'un des plus orageux en France et en Moselle. C'est à cause d'une "goutte froide" nous explique Loïc Spadafora, prévisionniste chez Agate Météo, un bureau d'expertise qui scrute notre ciel.

Air froid contre air chaud

"On a un conflit de masses d’air à l’échelle de l’Europe, explique ainsi l'expert. On appelle ça une goutte froide, positionnée à proximité de la péninsule ibérique. Elle ramène _de l’air froid en altitude tandis qu’au sol on a de l’air chaud persistant et très instable_. Ce conflit de masse d’air engendre cette situation fortement orageuse dans tout le pays."

Des orages très localisés et jusqu’à 90mm de précipitations en une heure

Car l'ensemble de la France est concernée et les vigilances de Météo France se succèdent. "La difficulté c’est que ces orages se produisent en général de manière très localisée sur une vingtaine de kilomètres carrés, confirme Loïc Spadafora. Ils ont la capacité de déverser parfois des cumuls de 30 à 60 mm en une demi-heure, voire même 90 mm en une heure et en zones urbaines, ces quantités de précipitations provoquent les forts ruissellements que l’on observe ces derniers jours."

A quoi s’attendre les prochains jours ?

"Malheureusement rebelotte, s'excuse le prévisionniste. Ce jeudi on aura toujours ce risque orageux en fin d’après-midi et soirée. Cela devrait se calmer un peu pour le week-end, avant probablement le retour des orages la semaine prochaine."