Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Orléans : le collectif "Je nettoie ma Loire" en guerre contre les emballages de fast-food

lundi 29 octobre 2018 à 8:32 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Parmi tous les déchets ramassés par le collectif "Je nettoie ma Loire" à Orléans, il y a de très nombreux emballages de fast-food, et notamment des boites à pizza. L'initiatrice du mouvement demande aux enseignes de sensibiliser les clients.

IMAGE D'ILLUSTRATION - Le collectif "Je nettoie ma Loire" ramasse quotidiennement des boites à pizza
IMAGE D'ILLUSTRATION - Le collectif "Je nettoie ma Loire" ramasse quotidiennement des boites à pizza © Maxppp - PHOTOSHOT/MAXPPP

Orléans, France

Ces bénévoles ont beau avoir l'habitude de ramasser toutes sortes de déchets, ils sont exténués. Tous les jours ou presque, ils découvrent des emballages de fast-food. Des détritus jetés sur les quais, sur les berges, ou directement dans l'eau du fleuve.

Ce collectif a été lancé il y a trois ans par l'Orléanaise Maddy Amorim, et a depuis permis de collecter environ quinze tonnes de déchets et objets. Mais ce qu'ils retrouvent le plus en centre-ville, ce sont des emballages alimentaires. Maddy Amorim détaille : "Des boites de sandwich triangulaires et de kebabs, des canettes de bière, des papiers et cartons de McDonald's... Mais ce que l'on retrouve le plus, ce sont les boites Domino's Pizza."

Celle qui est à l'initiative du mouvement blâme les clients indélicats, mais pas que : "Le consommateur est responsable de son déchet. Mais pour moi la responsabilité est multiple. Je lutte avec les revendeurs parce qu'à mon sens ils devraient avoir l'obligation de sensibiliser les clients."

"Ils m'ont répondu qu'ils avaient un chiffre d'affaire à faire"

Le collectif s'est rendu à deux reprises dans l'enseigne Domino's Pizza du centre-ville : "J'ai demandé si c'était possible de glisser un mot lors du passage en caisse. Ils m'ont répondu qu'ils avaient un chiffre d'affaire à faire à la fin du mois et qu'ils n'avaient pas de temps à perdre pour sensibiliser les clients. Je trouve que c'est une réponse violente, sachant qu'ils vendent beaucoup de pizzas et qu'ils sont situés juste en bord de Loire."

Et parmi les très nombreux autres déchets retrouvés en plus de ces emballages de nourriture, il y a les canettes et les bouteilles. Pas étonnant selon Maddy Amorim : "Quand les clients prennent de la nourriture, il y a très souvent un soda ou une bière avec. Donc quand ils jettent l'emballage dans la Loire, ils jettent aussi la bouteille."

Contactée par la rédaction de France Bleu Orléans, la direction de Domino's Pizza n'a pas souhaité répondre à nos questions.

"Les revendeurs ont leur part de responsabilités" Maddy Amorim